Sur les réseaux sociaux, de plus en plus de personnes semblent convaincues qu’Apple va sortir une collection de NFT. Un tel changement de philosophie est-il possible dans l’entreprise ? Permettez-nous d’en douter.

Apple, une des entreprises les plus influentes sur la planète (si ce n’est la plus influente), va-t-elle se lancer dans les NFT ? À en croire un nombre croissant de rumeurs, cela pourrait bientôt être le cas. Mais il y a de nombreuses raisons de douter des preuves exhibées.

D’où viennent ces rumeurs ?

Les rumeurs sur une potentielle arrivée des NFT Apple sont liées à la WWDC 2022, la grande conférence annuelle des développeurs de la marque californienne. Cette grand-messe, qui va se tenir du 6 au 10 juin, va permettre aux dirigeants de la marque de présenter de nouvelles fonctionnalités pour les Mac, iPhone, iPad et autres gammes Apple. Cette année, on attend notamment des informations sur le futur casque AR/VR Apple, qui devrait être lancé en 2023.

Comment les NFC se sont-ils retrouvés mêlés à cette histoire ? Pour alimenter les attentes de ses fans, Apple a mis en place un jeu sur son site dédié à la WWDC. En interagissant avec les Memojis présents en page d’accueil, on peut faire apparaître 3 cartes en réalité augmentée. Depuis le 31 mai sur Mac Forum, les fans de NFT y voient la preuve qu’Apple va commercialiser ces cartes. Oui, c’est un peu tiré par les cheveux.

wwdc-trading-cards
Les cartes à collectionner du WWDC 2022 // Source : Mac Rumors

Ces cartes ne sont pas censées avoir de valeur intrinsèque, ni même être échangeables. Il ne s’agirait que « d’éléments Web2 » comme le note Cointelegraph, à la différence de fichiers qui pourraient être utilisables sur Web3. Elles ressemblent en quelque sorte à des cartes Pokémon, avec des Memojis à l’intérieur (dont celui de Craig Federighi, le plus cool des vice-présidents Apple).

Les fans de NFT y voient un lien irréfutable avec les cartes à collectionner de la collection de NFT Clonex de RTFKT, et l’utilisation de réalité augmentée leur fait faire penser que ces cartes seront utilisables dans un métavers (alors qu’Apple ne s’est jamais exprimé sur ce terme). De nombreux médias relayent ces informations et oublient parfois de vraiment les analyser. Certains pensent même qu’Apple a lui-même lancé les rumeurs.

wwdc2022
La WWDC est un évènement très attendu par les développeurs et les fans d’Apple // Source : Apple

Un business sans intérêt pour Apple

S’il est vrai que de plus en plus d’entreprises décident de surfer sur la tendance, en lançant une collection de NFT ou en investissant dans le « métavers » (même les institutions les plus conservatrices, comme le Vatican, s’y sont mises), Apple n’est pas du genre à faire comme tout le monde. Pour rappel, les NFT, pour non fungible tokens ou jetons non échangeables en français, sont des fichiers inscrits dans une blockchain. C’est ce qui permet de garantir leur authenticité, et leur utilisation dans les métavers. C’est aussi ce qui a permis de créer un marché de l’art virtuel qui a atteint des sommes records.

Très sincèrement, la probabilité qu’Apple lance des cartes NFT nous semble proche de 0 %. La firme n’a pas pour habitude de « teaser » ces annonces et, selon nous, ces cartes en réalité augmentée ne sont que des easter eggs (la présence de Craig Federighi est surtout là pour faire rire les fans). Notons aussi qu’Apple a pour habitude d’offrir des goodies aux développeurs qui se rendent à la WWDC et que ces cartes à collectionner pourraient tout simplement être un des cadeaux de bienvenue lundi (les plus chanceux auront Craig !). Nous ne sommes mêmes pas sûrs qu’Apple a eu les NFT en tête au moment de monter cette opération.

Apple WWDC
Des NFT Apple lors de la WWDC ? On en doute / Source : Apple

Malgré leur succès retentissant (et surtout médiatique), les NFT ne sont pas un business sans risque. Entre la très forte fluctuation des valeurs des tokens, la spéculation, les nombreuses tentatives d’arnaques et les phishings, l’environnement des NFT n’est certainement pas assez sain pour Apple qui n’a pas pour habitude de se lancer dans des secteurs controversés. Il est certain que la marque surveille cet univers de près, mais on l’imagine mal lancer des cartes virtuelles à collectionner sans aucun intérêt utilitaire. L’entreprise la plus riche du monde n’a pas besoin de ça et attendra sans doute de trouver un vrai usage.

Autre problème à prendre en compte : l’ajout de NFT à un écosystème est généralement très mal vu par les communautés. Les joueurs de Ghost Recon Breakpoint ont boudé les tokens mis en place par Ubisoft et les utilisateurs de Discord se sont mis en grève pour protester contre l’arrivée des NFT sur le service. Si certains fans d’Apple pourraient être très contents qu’Apple leur vende une carte Tim Cook, d’autres seraient aussi très furieux et ne reconnaîtraient plus l’entreprise et ses valeurs.