YouTube pourrait être la prochaine grande entreprise de la tech à céder à l’appel des NFT. Est-ce qu’on est contents ? Pas vraiment. Est-ce qu’on est surpris ? Pas du tout.

Vous saviez ce qu’il manquait à l’année 2022 ? Une entreprise de la tech de plus qui se lance dans les NFT. D’après Bloomberg, YouTube aurait l’intention de s’y mettre. Le journal a eu accès à un message que Susan Wojcicki, la CEO de la plateforme, a envoyé aux créateurs, et dans laquelle elle mentionne les NFT comme un objectif futur.

« L’expansion de l’écosystème YouTube est toujours notre priorité, surtout pour aider les créateurs à capitaliser grâce aux nouvelles technologies, comme les NFT », peut-on notamment lire dans la lettre.

Les NFT sont devenus le sujet incontournable de l’année 2021. Ces jetons non échangeables (non fungible tokens en anglais) sont en fait des sortes de certificats de propriété inscrits dans la blockchain, qui attestent qu’une personne est la seule et unique propriétaire officielle d’un fichier. C’est cette spécificité qui a fait des NFT un phénomène, en permettant de créer un marché de l’art numérique hyper spéculatif.

YouTube veut s’implanter dans le secteur des NFT et des cryptos

Dans sa lettre aux créateurs, Susan Wojcicki a également expliqué que le Web3, le projet d’Internet décentralisé polémique, était « une inspiration pour YouTube », tout particulièrement par rapport aux sujets liés aux cryptomonnaies, aux applications décentralisées et aux NFT. « L’année passée, le monde des crypto, des NFT et des organisations autonomes décentralisées (les DAO, ndlr) a prouvé qu’il existait des façons, auparavant inimaginables, de renforcer la connexion entre les créateurs et leurs fans », a-t-elle également écrit.

La lettre de Susan Wojcicki ne précise pas comment les NFT de YouTube prendraient forme concrètement, ni comment ils pourraient être vendus, et où. On peut néanmoins facilement imaginer que les créateurs pourront « mettre en vente » des parties de leurs vidéos. Il est également probable que YouTube construise sa propre plateforme de vente.

youtube_nft_num
C’est un extrait de notre dernière vidéo YouTube. Et bientôt, peut-être, un NFT. // Source : Numerama / YouTube

Le fait que YouTube veille se faire une place dans le marché des NFT n’est pas étonnant : selon les données de Bloomberg, en 2021, le marché des NFT a représenté plus de 40 milliards de dollars, preuve de l’engouement pour ces derniers. Mais cet intérêt soudain de YouTube pour les jetons non échangeables est également un signal important : c’est la première fois qu’Alphabet, la maison mère de Google, montre son appétence pour les NFT.

YouTube n’est pas la seule entreprise de la tech à avoir exprimé un intérêt dans les NFT. Que ce soit Meta et son projet de NFT dans le metaverse, ou encore les extraits de jeux vidéo de Konami, tout le monde veut pouvoir récupérer une partie de l’argent que brassent les jetons non fongibles.

Mais peu de projets sont véritablement des succès : Ubisoft, qui a lancé des NFT dans Ghost Recon Breakpoint, essuie un échec cuisant et doit affronter une forte opposition en interne. Quant à Discord, ses utilisateurs se sont tellement manifestés contre le projet que la plateforme a dû renoncer et faire marche arrière. Et si Susan Wojcicki a l’air particulièrement enthousiasmée à l’idée de renforcer encore plus le lien entre les créateurs et les fans, rien ne dit que ces derniers le seront.