Les nouvelles puces ARM d'Apple sont officielles. Les cœurs de tous les prochains Mac sont annoncés comme plus puissants et plus économes en énergie que la puce M1. Une belle prouesse qui fait prendre de l'avance à Apple sur la concurrence.

Après avoir lancé sa surpuissante puce Apple M1 fin 2020, Apple revient à l’attaque cette année avec ses puces M1 Pro et M1 Max. L’entreprise a encore un peu plus peaufiné son approche et propose des processeurs plus puissants et mieux optimisés que le modèle de l’année dernière.

Les nouveaux processeurs Apple : M1 Pro et M1 Max // Source : Capture d’écran Numerama

M1 Pro, 70 % plus rapide que la M1

Sur le papier, la M1 Pro n’est pas fondamentalement différente du modèle précédent. Cette deuxième génération de puce « Apple Silicon » repose toujours sur une architecture ARM (par opposition à l’architecture Intel utilisée jusqu’en 2019) et est toujours gravée en 5 nanomètres, mais l’arrangement des cœurs a changé.

Le système dispose désormais de 6 ou 8 cœurs « haute performance » au lieu de 4 sur la puce M1. Ces derniers seront dédiés aux activités les plus exigeantes en puissance, comme le rendu 3D ou le traitement vidéo. Viennent s’ajouter à ça deux cœurs « basse consommation » qui se chargeront d’assurer les tâches quotidiennes moins gourmandes en puissance. Selon Apple, cette puce est 70 % plus rapide que la puce M1 en puissance brute.

Les nouveaux processeurs Apple : M1 Pro et M1 Max // Source : Capture d’écran Numerama

La partie graphique du processeur a également évolué avec 14 cœurs, au lieu des 7 ou 8 disponibles sur la puce M1. Cela devrait finir d’améliorer les performances en assurant, entre autres, de bonnes performances dans tous les logiciels qui reposent sur l’intelligence artificielle. Les performances graphiques devraient être doublées par rapport à celles disponibles sur le M1.

M1 Max, encore plus de puissance

Pour celles et ceux qui ont besoin d’encore plus de puissance, Apple a également annoncé la puce M1 Max. La puce ultra haut de gamme d’Apple contient 57 milliards de transistors, est supposément 4x plus rapide que le M1, tout en étant plus économe en énergie.

La partie processeur du M1 Max est dôté de 8 coeurs « haute performance » et de deux coeurs « basse consommation ».

Les nouveaux processeurs Apple : M1 Pro et M1 Max // Source : Capture d’écran Numerama

Côté graphique par contre, la puce est dotée de 24 ou 32 cœurs, ce qui devrait assurer des performances impeccables dans 99 % des usages. Selon Apple, la puce M1 Max est 6x plus puissantes que la puce M1 en puissance brute et 4x plus puissante sur la partie graphique. Un bel exploit puisque la puce M1 de l’année dernière était déjà au top de sa gamme.

Les nouveaux processeurs Apple : M1 Pro et M1 Max // Source : Capture d’écran Numerama

Le M1 Pro creuse l’écart avec Intel

Apple ne révolutionne donc pas sa recette cette année. Mais l’entreprise n’en a pas vraiment besoin. L’introduction de la puce Apple M1 l’année dernière a rebattu les cartes de ce qu’on pouvait attendre d’un ordinateur portable. Le M1 Pro et le M1 Max se contentent de creuser un peu plus l’écart face à la concurrence.

Déjà en 2020, Apple indiquait que sa puce M1 était largement plus efficace que les processeurs Intel équivalents. La puce M1 Pro achève de montrer le savoir-faire d’Apple sur ce secteur. Pour Intel (et pour Microsoft par ricochet), il va devenir urgent de se secouer pour ne pas se laisser distancer. L’avenir de nos PC se jouera sans doute sur des puces ARM, et pour le moment Apple est le seul à avoir pris sérieusement le virage.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo