Si vous n'avez pas un des tout derniers Mac, vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités du nouveau macOS 12. En cause, l'absence de puce M1 qui facilite l'usage de l’intelligence artificielle.

La nouvelle version de macOS regorge de petites nouveautés intéressantes qu’Apple a détaillées lors de la WWDC du 7 juin 2021. Mais ce qu’Apple n’a pas dit, c’est que toutes ces fonctionnalités intéressantes n’arriveront pas forcément sur votre machine.

Même si votre Mac est éligible à la mise à jour vers macOS Monterey, certaines fonctionnalités seront réservées aux ordinateurs de dernière génération, plus précisément ceux qui embarquent la toute dernière puce Apple Silicon M1. Le mode portrait qui floute l’arrière-plan sur FaceTime, la reconnaissance de caractère sur les photos, les voix améliorées pour Siri, la retranscription audio en continu… Toutes ces fonctionnalités seront réservées aux Macs avec la puce maison d’Apple, indique le constructeur sur son site.

Les Mac Intel privés d’intelligence artificielle

Si l’entreprise ne donne pas de raisons claires pour une telle exclusivité, il y a fort à parier que tout cela est dû à l’absence de processeur dédié à l’IA dans les machines Intel. Les nouveaux Mac sont dotés d’un NPU (pour Neural Processing Unit ou Puce d’accélération de réseaux de neurones en français), une puce dédiée à l’intelligence artificielle qui permet d’effectuer énormément d’opérations à la seconde et en en simultané. Ces caractéristiques en font un composant particulièrement doué pour effectuer des tâches complexes comme toutes celles listées ci-dessus.

Les Mac sous Intel n’ayant pas d’équivalent à ce NPU, Apple a probablement décidé de réserver ces fonctionnalités à ses nouvelles machines. Dans un entretien accordé l’année dernière à Ars Technica, l’un des responsables de l’intelligence artificielle chez Apple, expliquait précisément que le flou d’arrière-plan, la transcription audio et toutes ces fonctionnalités étaient rendues possible justement grâce à l’IA et l’apprentissage machine que les derniers appareils Apple sont capables de faire. « Je pense sincèrement qu’il n’y a pas un seul coin d’iOS ou de l’expérience Apple qui ne sera pas transformée par l’apprentissage machine au cours de prochaines années », expliquait alors le cadre d’Apple.

La puce Apple M1 embarque un tas de composants indispensables au bon usage de l’intelligence artificielle // Source : Capture d’écran Numerama

Cette transformation a donc commencé avec macOS 12, au grand dam des propriétaires d’ordinateurs Intel. C’est aussi un pari osé pour Apple  puisque la puce M1, sortie en fin d’année dernière, n’est pas encore embarquée sur beaucoup de machines en circulation.

Lors de l’annonce de la puce M1 en juin 2020, le constructeur avait promis qu’il continuerait de maintenir ses machines Intel, « pour les nombreuses années à venir ». Mais la voie du futur est désormais tracée et pour profiter de la meilleure expérience possible il faudra désormais un Mac de nouvelle génération.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo