Samsung pourrait lancer un premier smartphone pliable doté d'un écran en verre. Un grand pas vers la fiabilité.

Malgré le lancement compliqué du Galaxy Fold, que l’on peut considérer comme un concept vendu près cher, Samsung est bien décidé à affirmer son positionnement sur le segment des smartphones pliables. La prochaine génération pourrait prendre la forme d’un téléphone à clapet, comme le suggèrent un teasing et une fuite récente. Et elle pourrait aussi opter pour un écran en verre plutôt qu’en plastique, selon une indiscrétion signée Ice Universe le 24 décembre.

D’après le leaker à l’origine de rumeurs parfois avérées, le Galaxy Fold 2 aura un écran en verre ultra fin — une première pour cette catégorie encore balbutiante. «  L’écran a l’air plus plat et a moins de plis. En fait, c’est le matériau idéal pour les téléphones pliables », appuie l’intéressé. 

Une première grosse avancée pour les Galaxy Fold ?

Il est vrai que le plastique fait beaucoup moins premium que le verre, et n’offre pas non plus une texture très agréable au toucher. Plus important, il est moins résistant aux rayures et accentue la pliure visible quand le téléphone est déplié. Le verre est supérieur en tout point au plastique — et c’est pour cette raison que nos téléphones normaux possèdent un écran en verre. On rappelle d’ailleurs que le premier Galaxy Fold a essuyé un gros problème de fragilité, repéré par la presse américaine avant son lancement initial. Peut-être que le verre permettra de concevoir un appareil plus fiable et réussi, en adéquation avec les attentes des utilisateurs.

Le Galaxy Fold à côté d’un prototype pliable (droite) // Source : Samsung

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler d’un téléphone pliable avec un écran en verre. En septembre dernier, on évoquait déjà cette possibilité tandis que Samsung a récemment enregistré la marque Ultra Thing Glass, liée à une technologie d’écran. Elle pourrait être le principal argument du Galaxy Fold 2 attendu l’année prochaine. Elle renverrait alors à cette idée que la première génération n’était vraiment qu’un essai.

Partager sur les réseaux sociaux