Plusieurs journalistes tech ont rapporté que le smartphone pliable était déjà inutilisable après quelques jours seulement de test. Samsung dit qu'il enquêtera sur ces appareils.

Plusieurs Galaxy Fold de Samsung se sont cassés en à peine quelques jours de tests, ont rapporté des médias le 17 avril 2019. Ces exemplaires du tout premier smartphone pliable à 2 020 euros auraient eu plusieurs problèmes différents.

Interpellé, Samsung a répondu dans un communiqué le 17 avril au soir, affirmant que ses équipes allaient « étudier consciencieusement ces appareils pour déterminer les causes » de ces problèmes. Le fabricant coréen persiste en tout cas : ses smartphones seront commercialisés aux États-Unis le 26 avril comme prévu. En France, la date de sortie est au 3 mai.

Mark Gurman, journaliste à Bloomberg // Source : Twitter/markgurman

Un film de protection qu’il ne faut pas retirer

Deux soucis ont été remontés.

Les premiers concernent le film de protection transparent qui recouvre l’écran de l’appareil. Selon Samsung, il s’agit d’une protection qu’il ne faut pas enlever — mais cette précision importante ne serait pas indiquée assez clairement, même s’il existe un avertissement écrit sur certaines version, comme celle de T-Mobile. De nombreux journalistes ont donc tenté de la retirer, réalisant trop tard qu’elle ne s’enlevait pas comme prévu.

Steve Kovach, de CNBC, a quant à lui montré que son Galaxy Fold ne fonctionnait plus du tout : la partie de gauche de l’écran se mettant à clignoter furieusement.

Mais il ne s’agit pas que de problèmes provenant d’un retrait du film protecteur — qui ne devrait pas tenter les utilisateurs de toutes façons.

Todd Haselton de CNBC a lui aussi eu le même souci avec un Galaxy Fold intact. Après deux jours, le téléphone était complètement cassé : l’écran de gauche clignote tout le temps.

The Verge, qui n’avait pas retiré cette protection non plus, a constaté qu’il y avait une bosse au niveau de la pliure. Ce qui était d’abord une gêne visuelle a fini par casser l’écran à ce niveau.

Cette nouvelle n’est pas de bonne augure pour Samsung, alors que toutes les pré-commandes du smartphone à 2 020 euros sont déjà épuisées aux États-Unis.

Crédit photo de la une : Twitter/markgurman

Partager sur les réseaux sociaux