C'est le 15 novembre que Huawei prévoit de commercialiser son propre smartphone pliable, le Mate X. Et comme le Samsung Galaxy Fold, l'appareil coûtera très cher.

Vous trouviez le Galaxy Fold hors de prix, du haut de ses 2 020 euros ? Attendez de voir quel tarif a retenu Huawei pour son Mate X, dont la particularité est qu’il peut aussi se plier grâce à la présence d’une charnière centrale. Le constructeur chinois vendra en effet son smartphone pliable au prix de 16 999 yuans. Après conversion, cela équivaut à un peu plus de 2 157 euros.

Votre cœur balance entre les deux produits ? Sachez que vous n’aurez peut-être pas à vous triturer les méninges pour savoir lequel choisir : si le Galaxy Fold du fabricant sud-coréen est actuellement vendu en France dans une sélection de boutiques, le Mate X n’est pour le moment pas encore disponible dans le commerce. Il le sera à partir du 15 novembre 2019. En outre, sa carrière internationale n’est pas certaine.

Le Huawei Mate X // Source : Youtube/Huawei Mobile

Sortie internationale incertaine

Un porte-parole de la marque a indiqué que les projets de Huawei avec le Mate X se limitent pour l’heure à la Chine, le plan de lancement mondial étant à l’étude. Il y a, bien sûr, toujours la piste de l’exportation, mais il faut tenir compte du fait que l’administration Trump mène la vie dure à la compagnie. En conséquence, il lui faudra se passer des services Google — sauf en cas d’accord d’ici là.

Nous n’avons pas eu l’occasion d’avoir eu en main le Mate X, donc nous ne savons pas si l’expérience d’utilisation est proche de celle proposée par le Galaxy Fold, que nous avons pu mettre à l’épreuve. Le produit de Samsung nous a laissé une impression mitigée : la pliure au milieu de l’écran se voit, l’écran à l’avant est incompréhensible et l’appareil est de fait relativement fragile.

À titre de comparaison, le Galaxy Fold. // Source : Louise Audry pour Numerama

En matière de design, le Galaxy Fold et le Mate X ont une approche très différente : du côté de Samsung, on a fait le choix d’un écran pliable vers l’intérieur, avec un second écran très fin en façade. En face, Huawei a opté pour un seul écran, mais qui se replie vers l’extérieur. Dans cette configuration, seule une moitié du grand écran s’utilise, là où pour Samsung il faut se servir de l’autre écran.

On devine toutefois que Huawei a attentivement observé les premiers pas de Samsung, de façon à ne pas répéter ses erreurs, et a peut-être lui aussi dû faire face à des difficultés industrielles et de design. En effet, la marque n’a pu ni sortir son Mate X pour la mi-2019 ni pour la rentrée. Ce n’est en fin de compte qu’à la toute fin de l’année qu’il sera disponible. Reste à savoir si le public suivra. Ne serait-ce que financièrement.

Partager sur les réseaux sociaux