Quelle est la meilleure trottinette électrique ? Quels sont les modèles pour s'initier au meilleur prix ? Xiaomi a-t-il vraiment bousculé le marché de la trottinette adulte ? Alors que l'envie irrésistible de vous équiper sonne immanquablement à votre porte, ce guide vous permettra de vous décider.

Il va falloir s’y faire : après avoir touché les journalistes edgy de Numerama moqués en 2016, la trottinette électrique est en train de conquérir le monde. Plus stable et plus rapide à maîtriser qu’une gyroroue, plus rapide que des pieds et plus pratique qu’un vélo, la trottinette électrique a tout du moyen de transport idéal en milieu urbain. Tout ce qu’on perd en dignité, on le gagne en confort. Et on se plaît à rêver d’un monde où les boulevards parisiens embouteillés, bruyants et pollués ne sont plus que des pistes pour ces transports alternatifs, côtoyant dans la paix les vélos et autres rollers.

Comme pour tout marché émergeant, il est souvent difficile de séparer le bon grain de l’ivraie. Ce guide devrait vous aider à y voir plus clair pour vous équiper.

Notez qu’en France, une trottinette électrique est tolérée sur piste cyclable (et encore, elle n’est pas chez elle) si sa vitesse est limitée à 25 km/h. Un modèle souvent plébiscité et qui revient dans les guides, le E-Twow Booster V, promet des pointes à 35 km/h. Cela en fait un objet cher (plus de 1 000 €) et légalement inutilisable (ni sur route, ni sur trottoir, ni sur piste cyclable). Nous avons préféré ne pas l’ajouter à ce guide : si la législation évolue un jour, nous le reconsidérerons.

Toutes les trottinettes ont environ un temps de charge de 5 heures — vous la branchez la nuit — pour une recharge maximale.

Si vous souhaitez simplement tester la conduite en trottinette électrique à Paris, n’hésitez pas à passer par un service de free floating : Lime et Bird ont des trottinettes disponibles.

Les valeurs sûres

Xiaomi M365

Pas envie de creuser ? Achetez ça

Vous la voyez partout et ce n’est pas pour rien. La Xiaomi M365 est l’une des trottinettes électriques au meilleur rapport qualité / prix du marché. Commercialisé par Xiaomi, avec des technologies empruntées largement à Segway (racheté par Ninebot, startup chinoise qui a massivement levé des fonds auprès de Xiaomi), la M365 s’est vite imposée comme le moyen idéal de se mettre à la trottinette électrique à moindres frais.

Vous aurez une trottinette plutôt large sans être très lourde (elle se plie et se porte facilement à une main), très stable et bien amortie (avec de vrais pneus), capable d’aller jusqu’à 25 km/h (la limite pour ces véhicules) et qui revendique une autonomie comprise entre 20 et 30km selon la vitesse à laquelle vous allez et le dénivelé. Longtemps réservée au marché chinois, la Xiaomi M365 est maintenant commercialisée dans une version européenne.

Nous en utilisons plusieurs à la rédaction et nous n’avons rencontré aucun problème en plus d’un an de trajets quotidien.

Xiaomi ES2

La même, mais pliée

La M365 est une valeur sûre, mais Xiaomi n’a pas que ce modèle dans ses cartons. La ES2, sortie un peu plus tard, est une version qui troque un peu d’autonomie (20 km en moyenne) pour un peu plus de puissance moteur. En pratique, cette trottinette corrige quelques défauts de la M365, mais avec des idées qui pourraient, pour certaines et certaines, en amener d’autres.

Par exemple, la batterie passe dans le guidon, ce qui change le centre de gravité et l’équilibre. En revanche, cela permet à l’ES2 de ne pas souffrir d’une fragilité à ce niveau, tout en permettant à l’utilisateur d’ajouter une batterie en plus à la volée pour augmenter l’autonomie globale. De même, Xiaomi a opté cette fois pour un design un peu plus travaillé, sans aucun câble apparent : cela facilite le démontage pour réparation, mais le revêtement est plus souvent égratigné.

Enfin, les pneus pleins sont une astuce anti-crevaison efficace, mais c’est moins confortable que des pneus gonflés. En revanche, le système de suspension avant et arrière est un ajout bienvenu.

Trottix-TX1

Chère, mais française !

Budget illimité ? Vous voulez la Rolls de sa catégorie ? Évidemment que cela existe. La Trottix-TX1 est une trottinette conçue et produite en France. Elle atteint les 25 km/h en pointe et possède tous les raffinements qu’on attend d’un modèle du genre : matériaux nobles, suspensions, pneu avant gonflé et arrière plein increvable, freins à disque, écran LCD, certification IP 54… bref, il est difficile de la mettre en défaut niveau équipement.

tAjoutez à cela une tenue de route impeccable et un excellent confort d’utilisation et vous aurez une trottinette raffinée et élégante. Et 1 700 € en moins, mais l’excellence à la française a-t-elle un prix ?


Les trottinettes légères

Evo CCL

Légère et compacte

Les trottinettes légères ont un avantage évident : elles sont imbattables côté mobilité. Vous les utilisez, vous les pliez ou les portez à bout de bras sans réfléchir, vous les dépliez, vous repartez… bref, leur encombrement réduit en font des alliées idéales pour les urbains. Il est parfois difficile de trouver une place dans un restaurant ou une boutique pour garer son engin sans gêner : le problème ne se pose pas avec les trott’ les plus légères.

L’Evo City Carbon que nous testions en 2016 a eu le droit à une mise à jour bienvenue. Le produit se nomme désormais Evo CCL et respecte le cahier des charges des trottinettes de ce genre, à savoir un moteur qui lui permet d’aller aux 25 km/h maximaux autorisés, un frein au pied à l’arrière doublé du frein électronique au guidon et surtout, d’un poids plume de 7 kilos tout mouillé, soit un peu plus de la moitié de la Xiaomi qui n’est déjà pas très lourde. Bref, on aime beaucoup.

Le point négatif, c’est évidemment qu’avec des roues de 5 pouces, vous sentez beaucoup plus les chocs. Ne vous amusez pas à rouler sur des pavés ou des routes défoncées, vous risqueriez des éjections non souhaitables.

Micro Falcon

L'air Faucon

Vous souhaitez une trottinette électrique qui ressemble à une trottinette normale ? C’est du côté de Micro qu’il faudra aller voir. La marque propose trois modèles — un avec assistance et deux entièrement motorisés — qui ont plusieurs particularités qui pourraient séduire. Par exemple, l’accélération ne se fait pas avec une molette au pouce comme sur les autres modèles, mais directement au guidon comme sur une moto.

À 8 kg, les Micro restent portables et ont en prime cette possibilité d’enclencher un mode hybride si vous souhaitez faire un peu de sport ou économiser la batterie : plutôt que de donner une puissance régulière à la roue, le moteur accompagnera une poussée au pied pendant 4 secondes. En quelque sorte, la machine multiplie votre force. Elle peut aussi s’utiliser de manière classique, jusqu’à 25 km/h avec un freinage double sur la Falcon, et triple sur la Eagle. Les deux sont équipées d’un système de feu arrière qui signale les freinages.

Comme l’Evo Spirit, les trottinettes de Micro ne sont pas franchement tout terrain et les mauvaises routes vont se ressentir dans le corps ou dans les bras. Mais le confort gagné, au niveau du poids est incontestable.


Pour les enfants

Rêve de gosse

Razor E100

Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour initier un enfant à devenir le citoyen de class business virevoltant en costume sur le parvis de la Défense, Razor a pensé à des trottinettes électriques de taille réduite et qui conviennent aux débutants. La E100, au look très tronesque, est un bon choix pour débuter. Elle a de la patate pour sa gamme, mais n’atteint que les 16 km/h, histoire de ne pas prendre trop de risque non plus. Vendue autour de 200 €, elle s’impose comme un hybride entre l’objet récréatif et l’outil pour se déplacer. On aime.

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux