Depuis des années, X (Twitter) réfléchit à la façon de libérer des identifiants délaissés sur sa plateforme. Des indications récentes montrent que le réseau social accompagnera ce plan d’un business model, pour toucher de l’argent au passage.

Que faire des pseudonymes inutilisés sur X (ex-Twitter) ? Faut-il les libérer au bout d’un moment, si les personnes qui les ont réservés autrefois ne reviennent plus sur le réseau social ? La question n’est pas nouvelle : d’autres services ont déjà réfléchi à la question, et tranché. C’est le cas d’Instagram, Yahoo, Blizzard (pour WoW) et le Xbox Live de Microsoft.

La propriété d’Elon Musk se penche aussi dessus. Or, d’après les informations de Forbes, relayées dans son édition du 3 novembre, l’option retenue par la plateforme est inhabituelle. Il y a bien un plan de libération des identifiants abandonnés depuis un certain temps, mais celui-ci est couplé avec un système de mise aux enchères.

Le magazine américain dit avoir obtenu des courriers électroniques démontrant les efforts de X de monétiser les identifiants inactifs — ceux qui apparaissent après l’arobase dans une page profil, par exemple @numerama, ou bien dans le lien qui mène à la page : https://twitter.com/Numerama. C’est cette chaîne de caractères qui est concernée par ce projet.

Des détails encore vagues

Les contours de cette nouvelle politique sont encore flous, mais il est rapporté que des acheteurs potentiels ont été sollicités, à condition de verser au minimum 50 000 dollars (environ 46 500 euros) pour enclencher un processus d’achat. On ignore s’il s’agit là d’un ticket d’entrée imposé systématiquement et, le cas échéant, s’il reste à ce montant en permanence.

Dans une libération d’identifiant, il ne s’agit pas de transférer la propriété d’un compte à un tiers. Chacun garde le contrôle du sien. En revanche, la personne qui utilisait par exemple @telpseudo, mais qui a délaissé Twitter, verrait à la place un nouvel identifiant, par exemple x1234567899876. Un tiers pourrait alors jouir de @telpseudo sur son propre compte.

twitter x
Source : Adrian Vidal

Si des enchères sont envisagées, il est plausible que certains identifiants fassent l’objet d’âpres batailles — à la grande satisfaction de X, qui pourra ainsi avoir une nouvelle source de financement, quoique relativement aléatoire. L’intérêt du public pour changer d’identifiant dans le temps est difficile à jauger : après l’euphorie des premiers temps, les transactions pourraient ensuite chuter.

Le succès de l’opération dépendra aussi de l’existence d’un montant participatif et de son coût : 50 000 dollars est une barrière extrêmement élevée, qui mettra sur le côté de nombreux internautes. Si ce montant est variable, les facteurs qui auront une influence restent à connaître : est-ce, par exemple, la notoriété du compte utilisant le pseudonyme en passe d’être libéré ?

La « remise en jeu » des pseudonymes Twitter délaissés est en tout cas un sujet qui date sur la plateforme. Le réseau social en parlait déjà en 2019. Fin décembre 2022, Elon Musk remettait le couvert, en affirmant que ce plan concernait 1,5 milliard de noms. En mai 2023, le propriétaire de X en a encore reparlé indirectement, quand il a été question de purger des comptes abandonnés.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !