Twitter, devenu X, a réparé une énorme faute d’orthographe sur la version francophone du site, mais a mis 20 jours pour le faire. Un laps de temps bien trop long, qui souligne les difficultés de X.

« Postez votrce réponse ». Non, ce n’est pas une faute de frappe de notre part : depuis le 9 août 2023, c’est ce que les utilisateurs francophones de X (anciennement Twitter) voyaient lorsqu’ils utilisaient la version web du réseau social. L’énorme faute d’orthographe, qui sautait aux yeux des utilisateurs et qui avait été relevée par de nombreux médias, est restée sur le site pendant 20 jours. Comme Numerama s’en est rendu compte, le 29 août 2023, l’erreur a enfin été réparée.

Désormais, sur la version web de X, lorsqu’on souhaite répondre à un message, le site n’affiche plus le message avec la faute. Il nous propose de « poster notre réponse », sans erreur, tel que cela aurait dû être dès le début.

Si l’erreur peut prêter à sourire, l’histoire est cependant symptomatique d’un problème bien plus vaste rencontré par X depuis son rachat par Elon Musk. Comment se fait-il qu’il ait fallu presque 3 semaines à l’un des plus gros réseaux sociaux au monde pour réparer une erreur aussi grossière, et aussi facile à arranger, en enlevant seulement une lettre ? Une seule réponse parait possible : une mauvaise gestion, et des équipes trop petites pour pouvoir tout gérer.

Twitter a enfin réparé son erreur // Source : Capture d'écran Numerama
Twitter a enfin réparé son erreur // Source : Capture d’écran Numerama

Des erreurs liées à un trop petit nombre d’employés

L’énorme faute d’orthographe était apparue après un changement de langage : depuis le changement de nom de Twitter en X, c’est tout le vocabulaire autour du site qui a changé. On ne dit plus Twitter Blue, mais X Premium, et on ne dit plus qu’on « tweete », mais qu’on « publie sur X ». Et c’était justement en voulant faire disparaître le terme Twitter que les équipes de X avaient fait apparaitre la mauvaise orthographe.

Il s’agissait très certainement d’une maladresse. Mais pourtant, une telle erreur serait impensable sur les autres réseaux sociaux, qui ont de nombreuses équipes dédiées à la maintenance des sites et des apps. Alors, que s’est-il passé chez Twitter pour que la faute reste présente sur le site (et le décrédibilise) pendant 20 jours ?

Nous avons posé la question à X. Le service presse du réseau social ne répond plus par un émoji crotte aux questions des journalistes, mais par une simple phrase : « nous reviendrons vers vous ». Au moment de la publication de cet article, nous n’avions cependant pas reçu plus de précision.

Elon Musk renomme Twitter en X.com // Source : Montage Numerama
Elon Musk renomme Twitter en X.com // Source : Montage Numerama

Il nous semble cependant possible de dire que l’erreur est très certainement due à des équipes très réduites. À son arrivée chez X, Elon Musk a viré sans ménagement près de la moitié des employés, et a continué à effectuer des purges au sein de certains services au fils des mois. Des équipes entières ont été licenciées, ce qui a amené à de nombreux problèmes.

Le premier exemple des sous-effectifs criants au sein de X a eu lieu en mars, lorsqu’un seul ingénieur a été à l’origine d’une panne monstre sur le réseau social, qui l’avait rendu inaccessible pendant toute une journée. L’employé, seul en charge d’un projet, n’avait pas pu faire vérifier son code, qui comportait une erreur.

C’est certainement un scénario semblable qui s’est déroulé au mois d’août avec la faute d’orthographe : une faute de frappe, personne pour s’en rendre compte, et personne pour gérer le problème pendant 20 jours, car d’autres urgences. Peu importe ce qu’il s’est véritablement passé : les faits parlent d’eux-mêmes, et montrent qu’Elon Musk a perdu le contrôle de X. Pour le futur du réseau social, cela n’augure rien de bon.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !