Elon Musk a plus de 24 700 abonnés payants à son compte sur Twitter, qui lui donnent 4 euros par mois. Ce qui lui permet de gagner près de 100 000 euros par mois, sans rien faire.

« Il n’y a pas grand chose à voir par ici » : voilà comment Elon Musk présente la version payante de son compte Twitter. Cela n’a pas empêché 24 700 personnes d’y souscrire, pour la somme de 4 euros par mois (ou 5 dollars par mois). C’est ce qu’a révélé le milliardaire en diffusant une capture d’écran de son propre compte, le 24 avril 2023. On y voit les caractères « 24,7k abonnés », ce qui signifie qu’il dispose d’entre 24 700 et 24 799 abonnés.

Le nombre d'abonnés payants au compte de Musk
Le nombre d’abonnés payants au compte de Musk a été révélé par Musk lui-même

Twitter a instauré en juin 2021 le concept de « Super Follow » : chaque internaute ayant plus de 10 000 abonnés peut proposer à ses abonnés de lui verser une somme d’argent chaque mois en l’échange de contenus exclusifs. Depuis que Musk a racheté Twitter, le nom a changé, mais le concept est le même.

Tous les abonnés payants à Twitter Blue (l’abonnement mensuel à 8 dollars par mois qui permet notamment de faire des gazouillis plus longs et d’obtenir la sacrosainte coche bleue) peuvent activer l’option « Souscrire ». Ensuite, les autres internautes peuvent s’abonner à son compte, et voir des tweets qui ne sont destinés qu’à eux.

Qui sont les Twittos qui donnent 4 € par mois à Elon Musk ?

Les Twittos abonnés à Musk sont identifiables d’une seule manière : lorsqu’ils répondent à ses tweets, on voit une petite pastille rose à côté de leur nom. Qui sont ces internautes qui choisissent de verser 4 euros par mois à l’homme le plus riche de la planète ? On trouve des hommes et des femmes, ayant en moyenne une centaine d’abonnés (gratuits). La majorité d’entre eux a également souscrit à l’abonnement Twitter Blue et semble très fan du milliardaire et de ses projets. Les profils que nous avons explorés parlent beaucoup de NFT, d’entrepreneuriat, de crypto-monnaie (surtout doge, la crypto préférée de Musk), d’IA, sont fans d’autres entreprises d’Elon Musk comme Tesla et SpaceX.

Les Twittos qui s'abonnent à Elon Musk sont identifiés avec un petit badge rose supplémentaires, lorsqu'ils commentent ses tweets
Les Twittos qui s’abonnent à Elon Musk sont identifiés avec un petit badge rose supplémentaires, lorsqu’ils commentent ses tweets

25 000 personnes à travers le monde qui paient pour peu, voire pas de contenu supplémentaire, cela sonne comme une aberration. Observer l’écosystème qui gravite autour d’Elon Musk donne toutefois quelques clés de compréhension.

Le milliardaire — il a déjà été l’homme le plus riche du monde, dépassé récemment à nouveau par le Français Bernard Arnault — dispose d’une base de fans extrêmement active et loyale. Il a notamment réussi à la cultiver au milieu des années 2010, lorsqu’il a commencé à utiliser Twitter de manière frénétique et désordonnée ; nourrissant ainsi une esthétique chaotique, qui tranchait avec l’image que l’on se faisait des riches patrons engoncés dans leurs costumes.

Tesla, son entreprise de véhicules électriques — qu’il a rachetée et transformée en constructeur le plus innovant d’une industrie à l’époque balbutiante — dispose de très nombreux fans, persuadés qu’il s’agit là du futur de la mobilité, et prêts à dépenser des grandes sommes pour accéder à ses produits.

C’est à travers ses firmes, Tesla et SpaceX, que Musk a aussi pris l’habitude de vendre des produits dérivés parfaitement idiots, comme un parfum aux senteurs de poils brûlés, une bière Tesla, un cybersifflet ou encore un lance-flamme (à travers une autre société, The Boring Company). Et ça marche : les objets sont généralement en rupture de stock en quelques heures.

L’argent que se fait Elon Musk a travers ces opérations est négligeable par rapport à sa fortune estimée — environ 180 milliards de dollars au printemps 2023. Il reste néanmoins notable que l’homme d’affaires gagne plus d’un million de dollars par an grâce à une option sur Twitter, simplement parce que des internautes souhaitent lui manifester leur affection.

>> À voir aussi sur Numerama : notre preview du prochain jeu Zelda en avant première :

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !