En prévision du CES 2023, Samsung Display présente une nouvelle technologie d’écran, capable de se plier et de s’étirer. La firme coréenne imagine le smartphone du futur.

Le CES, immense salon de la tech organisé chaque année à Las Vegas, est toujours l’occasion de découvrir des technologies audacieuses. Et l’édition 2023 n’a pas encore ouvert ses portes que, déjà, Samsung prend les devants en présentant un concept révolutionnaire. Dans un communiqué publié le 3 janvier, la branche Display de la firme coréenne présente ce qu’elle appelle Flex Hybrid, un écran OLED capable de se plier, mais aussi de s’étirer.

Samsung Display ne fournit pas beaucoup de détails sur son prototype susceptible de devenir un smartphone ou une tablette — si la technologie fait ses preuves. Mais on sait que cet écran peut proposer plusieurs formats d’affichage : du 10,5 pouces en 4:3 ou du 12,4 pouces en 16:10. L’entreprise, spécialiste du format pliant, compte désormais développer l’argument enroulable. À ses yeux, c’est le futur des appareils mobiles.

Flex Hybrid par Samsung Display // Source : Samsung
Flex Hybrid par Samsung Display // Source : Samsung

Flex Hybrid : à quoi ça sert d’avoir un écran pliable et étirable ?

La technologie Flex Hybrid fait du deux-en-un : l’écran peut se plier sur sa partie gauche et s’étirer sur sa partie droite. Sur le papier, de telles prestations peuvent prêter à sourire : sinon faire parler lors du CES, théâtre où se croisent de nombreuses bizarreries technologiques, à quoi cela peut-il bien servir ? Concrètement, on peut imaginer un produit susceptible d’améliorer l’expérience utilisateur des smartphones pliants disponibles aujourd’hui.

Déplié, le Galaxy Z Fold 4 offre une diagonale de 7,6 pouces. L’idée derrière le Flex Hybrid serait donc d’agrandir la surface d’affichage sans augmenter les mensurations du smartphone. C’est une logique assez implacable : on a inventé les appareils pliants pour offrir une grande surface dans un format le plus portable possible. Replié, le Galaxy Z Fold 4 prend à peine plus de place qu’un smartphone classique, tout en offrant l’ergonomie d’une petite tablette. Avec le Flex Hybrid, Samsung Display entend franchir un cap supplémentaire en transformant une petite tablette en une grande tablette, voire en un vrai ordinateur comme Asus et Lenovo l’ont déjà fait.

En somme, la solution proposée par Samsung Display permettrait d’ajouter toujours plus de cas d’usage aux smartphones pliants, avec un troisième format d’écran possible :

  • Cas 1 : smartphone (écran replié) ;
  • Cas 2 : petite tablette (écran déplié) ;
  • Cas 3 : grande tablette (écran déplié et étiré).

En fonction des contenus lus, cette technologie peut s’avérer pertinente. Par exemple, si on peut se contenter de la petite tablette pour une vidéo YouTube, on préférera le format le plus grand pour la lecture d’un film. Par ailleurs, Samsung Display compte développer des écrans étirables pour des ordinateurs portables. L’objectif serait de proposer des écrans de 13 à 14 pouces capables de devenir un écran de 17,3 pouces en s’étirant des deux côtés. Là encore, l’objectif est de gagner en portabilité, sans sacrifier le confort d’utilisation.

Attention, on ne parle ici que de prototypes — proposés par Samsung Display (à ne pas confondre avec Samsung Electronics). Peut-être ne deviendront-ils jamais des produits à destination du grand public. Sur ce point, on peut quand même se montrer rassurant : Samsung a réussi à faire du smartphone pliant un objet désirable, malgré plusieurs moqueries et une première génération compliquée.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !