L’ultimatum envoyé par Elon Musk aux employés de Twitter n’a pas eu l’effet escompté. Une grande majorité des employés restants devraient quitter l’entreprise, au risque de déstabiliser complètement l’infrastructure du réseau social. Elon Musk s’amuse de ce chaos.

Ironiquement, c’est sur Twitter que tout le monde commente « la mort de Twitter » ce vendredi 18 novembre. Une énième tendance sortie de nulle part ? Pour le coup, les craintes des internautes sont avérées.

Elon Musk, le propriétaire du réseau social depuis la fin du mois d’octobre, pourrait bien avoir la peau du réseau social dans les prochaines heures. Après avoir licencié la moitié des employés et fait fuir de nombreux annonceurs, le milliardaire n’a pas réussi à convaincre les salariés restants d’accepter son ultimatum, à savoir accepter de travailler de manière « extrêmement hardcore » pour Twitter ou partir avec trois mois de salaire. Les effectifs de Twitter risquent d’être chamboulés, puisque certaines équipes indispensables au bon fonctionnement de l’infrastructure sont entièrement décimées. Elon Musk, dans un style qui lui est propre, s’amuse de ce chaos.

Que se passe-t-il exactement chez Twitter ?

En réalité, il n’y a a priori aucune raison de s’inquiéter pour l’instant. Contrairement à ce que beaucoup d’internautes ont pu relayer, notamment en se basant sur des signalements sur le site DownDetector, Twitter n’est pas en panne. Le réseau social fonctionne normalement, en tout cas pour l’instant.

Il y a eu un pic de signalements pour Twitter, mais il pourrait être basé sur une blague. // Source : DownDetector
Il y a eu un pic de signalements pour Twitter, mais il pourrait être basé sur une blague. // Source : DownDetector

En revanche, dans les prochaines semaines, la donne pourrait être différente. Sur les 7 500 employés qu’avait Twitter avant le rachat, Elon Musk n’en avait conservé que 2 900 (la majorité a été licenciée, l’autre a démissionné). Le milliardaire a aussi mis fin à la majorité des contrats des partenaires externes de Twitter, notamment en s’attaquant à la quasi-totalité des effectifs de modération.

Le 16 novembre, Elon Musk a envoyé aux employés restants un ultimatum : « acceptez de travailler de manière extrêmement hardcore pour créer Twitter 2.0, ou partez ». Pour rester, un employé devait appuyer sur un bouton « Yes » avant un horaire précis le 17 novembre.

Source : Numerama
Source : Numerama

Malheureusement pour Elon Musk, son plan ne s’est pas passé comme prévu. Les équipes de Twitter ont refusé de participer à ce jeu toxique. De nombreux employés ont décidé de boycotter le mail, en ne répondant pas. En conséquence, les effectifs de Twitter se sont encore plus vidés dans la nuit du 17 au 18 novembre… cette fois-ci sans sélection. En effet, certaines équipes sont complètement décimées, alors qu’elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise (l’infrastructure réseau, les services d’urgence, etc.). Certains employés sur le départ ont indiqué au site The Verge qu’ils s’attendaient à voir Twitter « commencer à casser », puisque Twitter ne peut pas fonctionner sans ces personnes.

La mort de Twitter est-elle imminente ? Elon Musk essaye d’être positif et indique que « les meilleurs restent ». Le milliardaire semble beaucoup rigoler de cette situation, puisqu’il répond à des blagues et tente d’en faire lui-même. Il s’est aussi félicité du nombre de personnes présentes sur Twitter pour commenter la mort de Twitter, « un record d’audience historique ». Il a aussi indiqué « qu’il y avait une chance que l’on puisse maintenir Twitter en vie » dans l’hypothèse où l’équipe serait fortement réduite.

La mort de Twitter est-elle imminente ?

Il est impossible de pronostiquer quoi que ce soit pour l’instant. Dans l’hypothèse où tous les employés sur le départ partent vraiment (on raconte qu’Elon Musk tente d’en convaincre de rester), alors l’avenir de Twitter serait menacé. Cependant, un réseau social est une machine en pilotage automatique. Twitter devrait donc rester en ligne… jusqu’à la prochaine grande panne. Si un épisode de ce genre intervient sans ses sauveteurs, alors Twitter pourrait avoir du mal à revenir en ligne. La piste la plus probable est celle de l’instabilité du réseau, mais pas de sa mort totale et définitive. On peut aussi s’interroger sur l’avenir des nouvelles fonctions promises par Elon Musk, si les ingénieurs qui en sont responsables font partie des démissionnaires. Selon The Verge, l’accès aux bâtiments de Twitter serait désactivé pour l’instant, sans doute pour éviter une opération de sabotage d’un futur ex-employé.

Ce nouvel épisode illustre parfaitement la gestion décriée de Twitter depuis l’arrivée d’Elon Musk. En voulant tout changer rapidement sans instaurer de période de transition, Elon Musk a mis sa nouvelle propriété dans une situation périlleuse. Twitter ne va probablement pas mourir, mais il est peu probable que la tempête s’arrête là.