La petite Mercure fait partie des planètes du système solaire que l'œil humain peut distinguer sans instrument. Mais il faut savoir quand la chercher, car c'est un astre à la visibilité éphémère.

Vous vivez en ville ? Vous n’avez pas de télescope ? Cela ne vous empêche pas de faire un peu d’astronomie. Et pas seulement en observant la Lune ou les étoiles : il est également assez facile de distinguer plusieurs des planètes du système solaire, sans instrument. Mercure est l’une d’entre elles.

Mercure, une planète à la visibilité rare

Il s’agit d’une planète à la visibilité brève, davantage que Mars ou Jupiter, par exemple. C’est ce qu’expliquait l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) dans sa newsletter de mai 2020 : « Du fait de sa proximité au Soleil, Mercure est une planète à la visibilité rare et éphémère. On la voit une à deux fois par an et pendant quelques jours seulement. »

Pendant ses périodes de visibilité (vous pouvez consulter notre calendrier mensuel pour les vérifier), vous devriez pouvoir la repérer, pour peu que vous sachiez où la chercher. Une bonne manière de distinguer Mercure sans se tromper est de profiter d’une conjonction (c’est-à-dire d’un rapprochement, de notre point de vue) avec d’autres planètes et/ou avec la Lune (en janvier 2021, la planète s’est ainsi retrouvée proche de Jupiter et de la Lune dans le ciel). Si vous les connaissez, vous pouvez aussi vous servir des constellations pour trouver Mercure.

Un croissant de Lune et Mercure. // Source : Flickr/CC/Stephen Rahn (photo recadrée)

Quand Mercure est-elle visible le plus longtemps ?

La distance entre Mercure et la Terre varie sans cesse, puisque les deux astres suivent leur propre orbite autour du Soleil. Mercure est plus interne que la Terre dans le système solaire (plus proche que nous du Soleil) : elle ne peut donc jamais être à l’opposition, car cela n’est possible que pour les planètes dont l’orbite est extérieure à celle de la Terre. Le moment le plus propice à l’observation de Mercure est donc celui dit de l’élongation (la distance angulaire de la planète au Soleil) maximale. Concrètement, vue depuis la Terre, Mercure nous apparait alors au plus « loin » du Soleil. Elle reste donc visible plus longtemps à cette période.

La prochaine fois que vous la verrez, vous pourrez songer en l’observant que Mercure est l’une des plus petites planètes de notre système solaire, avec son diamètre d’environ 4 900 kilomètres — moins que Titan, l’un des satellites de Saturne, et ses 5 150 kilomètres de diamètre.

Quant au mouvement rétrograde de Mercure, qui peut donner l’impression que la planète recule dans le ciel, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit juste d’un effet d’optique. Pour Mercure, rien ne change : elle continue de tourner dans le même sens autour du Soleil.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo