La Chine ne donne plus aucune nouvelle de son rover martien Zhurong depuis des mois. Des images obtenues par une sonde de la Nasa sont peu encourageantes.

Voilà des mois que Zhurong, seul sur Mars, ne répond plus. Depuis mai 2022, la Chine n’a plus donné de nouvelles de son rover parti explorer la planète rouge. L’aventure de l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) sur Mars avait commencé un an plus tôt, avec l’atterrissage de la mission Tianwen-1. Zhurong nous avait même gratifié d’un prodigieux selfie peu de temps après ses premiers tours de roues.

La CNSA est connue pour sa parcimonie dans les communications autour de ses missions spatiales. Il lui avait fallu un moment avant d’envoyer ses premières images de Zhurong sur Mars. Mais le silence de la Chine depuis presque un an reste remarquable. Il a fallu attendre des images obtenues par une autre agence spatiale, la Nasa, pour avoir des indices sur ce qu’il a pu advenir de Zhurong tout ce temps.

Le rover Zhurong « espionné » par la Nasa depuis le ciel de Mars

« Le rover chinois Zhurong est sur Mars depuis le 14 mai 2021, et MRO/HiRISE l’a imagé à plusieurs reprises pour suivre sa progression et surveiller les changements de surface », a tweeté la Nasa le 21 février 2023. L’agence s’exprime sur le compte d’un des instruments de la sonde martienne Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) : la caméra HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment). Depuis que MRO s’est placé en orbite martienne en 2006, HiRISE photographie régulièrement la surface de la planète. Elle repère ainsi les rovers qui arpentent Mars : HiRISE a déjà photographié Curiosity, Opportunity ou Perseverance.

Zhurong n'avance plus. // Source : NASA/JPL-Caltech/UArizona, image annotée
Zhurong n’avance plus. // Source : NASA/JPL-Caltech/UArizona, image annotée

Les différents clichés obtenus avec HiRISE au cours du temps, à 286 km au-dessus de la surface martienne, montrent que Zhurong n’a pas bougé depuis un long moment. Le montage ci-dessus est composé d’images acquises en 2022 et 2023. Le rover y est visible sous la forme d’un point sombre et légèrement bleuté.

« Le rover n’a pas changé de position entre le 8 septembre 2022 [ndlr : image du milieu] et le 7 février 2023 [image de droite] », constate l’université de l’Arizona, qui a participé à la construction de l’instrument de MRO. En zoomant dans la dernière des images, on peut même remarquer que le robot chinois semble s’être recouvert de poussière depuis tout ce temps.

Les nouvelles apportées par la Nasa ne sont donc pas très encourageantes. En l’absence de communication de la part de la CNSA, on ne peut pas affirmer que Zhurong ne fonctionne plus, mais cela parait fort probable. La Chine n’a pourtant pas à rougir de sa mission martienne : Zhurong a achevé sa mission primaire, puis a continué son exploration de Mars plus longtemps que prévu. Son radar a même pu déceler les ruines d’un ancien lac martien.

C’est de ce fait une réussite pour la CNSA, même si l’on regrette de ne pas avoir pu dire correctement adieu à Zhurong.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !