Il y a désormais huit sondes actives en orbite autour de la planète rouge. Elles ont été développées par les États-Unis, l'Europe, l'Inde, les Émirats arabes unis et la Chine.

En à peine deux jours, deux nouvelles sondes se sont installées sur l’orbite de la planète Mars. Le 9 février 2021, les Émirats arabes unis ont réussi l’insertion de leur sonde Hope, suivis le 10 février par la Chine avec sa sonde Tianwen 1. Ce sont désormais huit orbiteurs actifs qui évoluent au-dessus de la planète rouge, avec chacun leur mission et leurs objectifs scientifiques.

Quels sont-ils ?

2001 Mars Odyssey

Insérée en orbite martienne le 24 octobre 2002, la sonde 2001 Mars Odyssey est sous la responsabilité de l’Agence spatiale américaine. De tous les vaisseaux de la Nasa en orbite autour de Mars, 2001 Mars Odyssey a la plus grande longévité.

Objectif : Dresser une carte globale de la quantité de plusieurs éléments chimiques à la surface de la planète, ainsi que la présence éventuelle d’eau. Sa mission primaire s’est achevée en 2004. L’orbiteur est toujours en fonctionnement.

Mars Reconnaissance Orbiter

Également développée par la Nasa, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) s’est insérée en orbite le 10 mars 2006.

Objectif : Rechercher des indices de la persistance de l’eau à la surface de la planète. Ses instruments peuvent obtenir des photographies en gros plan de Mars, dans l’objectif de cartographier sa surface. MRO permet également d’examiner de plus près de la glace souterraine qui a été repérée par 2001 Mars Odyssey.

MAVEN

MAVEN, pour Mars Atmosphere and Volatile Evolution, est en orbite autour de Mars depuis le 21 septembre 2014. L’orbiteur est développé par la Nasa.

Objectif : Étudier la composition de la haute atmosphère martienne. En 2019, MAVEN a été déplacée sur une orbite plus basse, afin de pouvoir jouer le rôle d’antenne-relai pour les futures communications avec le rover Perseverance. MAVEN a été prévue pour fonctionner pendant 2 ans, mais il lui reste encore de quoi être active jusqu’en 2030.

Vue d’artiste de MAVEN. // Source : Flickr/CC/Kevin Gill (image recadrée)

Mars Express

C’est la toute première mission lancée par l’Agence spatiale européenne pour explorer une autre planète du système solaire : Mars Express a été insérée en orbite martienne le 25 décembre 2003. Le nom de la mission fait référence au délai relativement court du développement de la mission, qui s’est fondée sur des technologies déjà mises au point pour les missions Rosetta et Mars 96.

Objectif : Dresser une carte en relief de la surface martienne, de localiser la présence éventuelle d’eau ou d’identifier des traces de vie sur l’astre. Ce dernier point devait être assuré par un atterrisseur, Beagle 2, dont la mission a malheureusement échoué (il n’a donné aucun signe d’activité après la séparation de l’orbiteur).

ExoMars

Développé par l’ESA, le programme ExoMars regroupe deux missions spatiales : l’orbiteur ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO) et un rover baptisé Rosalind Franklin. Seul l’orbiteur TGO est concrétisé : il est en orbite autour de Mars depuis le 19 octobre 2016 (l’astromobile Rosalind Franklin devrait être lancé en 2022)

Objectif : Les deux volets de la mission sont tournés vers un même but, découvrir si une forme de vie a pu un jour exister sur la planète rouge.

Mars Orbiter Mission

Mars Orbiter Mission est développée par l’Organisation indienne de la recherche spatiale, ou ISRO. L’orbiteur, qui est la toute première sonde spatiale martienne de l’agence spatiale indienne, s’est positionné autour de Mars le 24 septembre 2014.

Objectif : Explorer la morphologie, la minéralogie et l’atmosphère martienne. L’orbiteur est aussi dédié à la recherche d’une possible vie passée sur Mars. Sa mission primaire s’est achevée avec succès en 2016 et la sonde est toujours active.

Mission martienne des Émirats

Les Émirats arabes unis ont rejoint les autres puissances en insérant en orbite martienne leur sonde Al-Amal (« l’espoir », d’où l’expression Mars Hope aussi utilisée pour désigner la sonde) le 9 février 2021.

Objectif : Fournir une vue détaillée de l’atmosphère martienne et de ses diverses couches. Ainsi, la sonde pourrait aider à mieux comprendre l’évolution de l’atmosphère de Mars et le phénomène de fuite de l’hydrogène et de l’oxygène gazeux sans l’espace.

Tianwen 1

C’est le dernier arrivé des orbiteurs martiens en activité : la sonde Tianwen 1 s’est positionnée autour de Mars le 10 février 2021. La sonde est développée par l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA).

Objectif : Étudier la géologie de Mars, la présence d’eau actuelle et passée, ou encore de mieux cerner l’atmosphère martienne. La mission embarque un astromobile, conçu pour explorer la surface martienne pendant 90 jours. S’il est déposé sans heurts sur Mars, l’orbiteur lui servira de relai tout en accomplissant ses propres tâches scientifiques.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo