L’orbiteur de la mission Tianwen-1 a été positionné autour de Mars en février 2021. Puis, le rover Zhurong contenu par cette sonde s’est posé sur la planète au mois de mai. Voici 8 choses qu’il faut savoir sur l’astromobile de cette mission spatiale chinoise.

À son tour, la Chine s’est attaquée à la conquête de Mars, la planète rouge. En février 2021, elle est parvenue à insérer pour la première fois une sonde en orbite martienne, celle de sa mission Tianwen-1 (un jour après les Émirats arabes unis, avec leur sonde Hope), portant à huit le nombre d’orbiteurs actifs au-dessus de la planète.

Mais l’ambition chinoise ne s’est pas arrêtée pas à l’orbite de Mars, avec Tianwen-1 : le vaisseau renfermait un atterrisseur et un rover, nommé Zhurong. Auparavant, seuls les États-Unis avaient réussi à déposer des astromobiles sur Mars : l’enjeu était donc de taille pour la Chine, qui est devenue le deuxième pays à y parvenir, dans la nuit du 14 au 15 mai 2021.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur le rover chinois de la mission Tianwen-1.

zhurong tianwen 1 rover mars cnsa selfie

« Smile ! »

Source : CNSA

Que signifie Tianwen-1, le nom de la mission ?

Le nom de la mission a été officialisé le 24 avril 2020. L’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a opté pour un nom très poétique : Tianwen se traduit par « questions au ciel ». Étant donné que Tianwen est appelé à rester dans le programme spatial de la Chine, le « -1 » a été accolé au nom de cette première mission, ce qui laisse entendre qu’il y en aura d’autres à l’avenir.

Et que veut dire le nom du rover, Zhurong ?

Zhurong : la CNSA a annoncé le nom du rover le 24 avril 2021 (soit exactement un an après l’annonce du nom de la mission elle-même). Ce nom est celui d’un dieu du feu dans la mythologie chinoise antique, et il fait écho au nom de la planète rouge en chinois, Huoxing, qui signifie « planète de feu ». « Nommer le premier rover chinois sur Mars d’après le dieu du feu signifie allumer la flamme de l’exploration planétaire chinoise », décrit la CNSA dans son communiqué.

Quand et d’où le rover a-t-il décollé ?

Le rover Zhurong a quitté la surface de la Terre le 23 juillet 2020, à bord de la sonde de la mission Tianwen-1. Le lancement a été réalisé avec une fusée Longue Marche 5, depuis la base de lancement de Wenchang qui se trouve sur l’île de Hainan, au sud de la Chine. À l’issue d’un voyage de 7 mois, Tianwen-1 s’est inséré en orbite martienne le 10 février 2021.

Quand Zhurong s’est-il posé sur Mars ?

Dans son communiqué officialisant le nom du rover, la CNSA précise que « la partie la plus difficile de la mission sera l’atterrissage en douceur en mai, un processus autonome de la sonde qui va durer de 7 à 8 minutes ». L’agence spatiale ne donnait pas le jour précis lors duquel Zhurong devait se poser sur la planète rouge, mais il s’est produit dans la nuit du 14 au 15 mai 2021, comme les rumeurs le suggéraient. De premières photos prises à la surface de Mars ont été présentées quelques jours plus tard, ce qui peut sembler assez long.

La Chine a vécu les mêmes « sept minutes de terreur » que la Nasa avec Perseverance, aux alentours d’une heure du matin le samedi 15. L’astromobile a été posé dans une zone assez plate, au sud de la vaste plaine Utopia Planitia. À cet endroit, Zhurong n’a aucune chance de croiser la route de Perseverance, le rover de la Nasa.

À quoi ressemble ce rover ?

Zhurong est un véhicule qui a été créé pour explorer Mars : pour cela, il est équipé de six roues et fonctionne grâce à l’énergie solaire. La CNSA le décrit en disant qu’il ressemble à un « papillon bleu » (ses panneaux solaires se « dépliant » un peu comme des ailes) d’une masse de 240 kg. Il est équipé d’un total de six instruments scientifiques, dont des caméras, un radar ou encore une station météorologique. Contrairement à Curiosity ou Perseverance, il n’a pas de bras robotique.

Le premier selfie, assez prodigieux, pris par Zhurong en juin permet de mieux se représenter de quoi a l’air ce rover.

Quelle est la mission de Zhurong ?

L’astromobile a une visée scientifique : le site de son atterrissage a été choisi, car on soupçonne qu’il serait le bord d’un ancien lac ou océan, qui aurait existé au début de l’histoire de Mars. L’un des objectifs poursuivis avec Zhurong est de rechercher des preuves de la présence passée ou actuelle de glace d’eau dans la zone.

Avec ses divers instruments, l’astromobile peut étudier la surface martienne, les roches qui s’y trouvent et leur composition. Il étudie aussi le climat et l’atmosphère de la planète rouge avec sa station météorologique. Zhurong doit également s’intéresser à la structure interne de Mars (champ magnétique, distribution de sa masse, champ gravitationnel).

Combien de temps doit durer la mission ?

La mission primaire du rover était prévue pour durer au moins 90 jours martiens (on parle alors de sols), soit 3 mois. L’orbiteur de la mission Tianwen-1 lui servait de relais pour les télécommunications avec la Terre.

La mission primaire de Zhurong s’est achevée en août, mais le rover continue ses activités dans le cadre de sa mission prolongée.

Et maintenant ?

Après les 3 mois de la mission primaire du rover, l’orbiteur de Tianwen-1 s’est positionné sur une nouvelle orbite, plus adaptée pour mener ses propres objectifs (la sonde en orbite dispose de 7 instruments scientifiques). Zhurong étant toujours en bon état, l’orbiteur de la mission continue néanmoins de lui servir de relais. La sonde Mars Express de l’Agence spatiale européenne est aussi mobilisée.

La Chine prend son temps pour publier les premiers résultats scientifiques probants de Zhurong sur Mars. Il faut reconnaître que l’agence spatiale a moins d’expérience que la Nasa dans ce domaine.