Avec l’annonce du remake sur PS5, la saga est dorénavant divisée en deux chapitres connectés par leur titre : The Last of Us Part I et Part II. Cela vient avec un changement majeur dans la façon dont Ellie est présentée.

Le remake de The Last of Us, exclusivement conçu pour la PlayStation 5, a été officialisé lors d’un événement vidéoludique, le 9 juin 2022. Cette nouvelle version, qui est bien davantage qu’un remaster, sortira le 2 septembre prochain.

Rebaptisé The Last of Us Part I, le remake bénéficie de graphismes entièrement mis au goût du jour — façon Part II voire meilleurs, car natifs à la PS5. D’après Neil Druckmann, le gameplay a lui aussi été repensé, là encore pour ressembler davantage à la suite.

Mais cela va encore plus loin, sur un aspect un peu plus subtil. Bien que l’histoire ne change pas, la manière dont elle est présentée bascule énormément, avec une nouvelle jaquette officielle très différente : le concept art de The Last of Us Part I fait la part belle à Ellie, présentée en gros plan, et une présence amoindrie, dans l’ombre, pour Joel.

thelastofus_remake_jaquette
La jaquette de l’édition standard de The Last of Us Part I sur PS5. // Source : Sony

The Last of Us, c’est l’histoire d’Ellie

Initialement, à sa sortie, The Last of Us était présenté comme l’histoire commune de Joel et de Ellie — le premier jeu commence au moment de l’apocalypse, quand Joel vit une épreuve dramatique. Ce chapitre initial pose en quelque sorte l’équilibre : Joel est la figure paternelle d’Ellie. La réalité émotionnelle des deux personnages s’avère plus complexe, mais, dans les faits, c’est ce qui transparaît — cette capacité à recréer un lien humain et familial à partir de rien, dans l’horreur post-apocalyptique.

Mais la partie 2 a brisé cet équilibre, et explore justement la façon dont Ellie gère cette épreuve en se laissant entièrement ronger par la haine et la violence. Tout en introduisant un tout nouveau personnage principal (Abby), The Last of Us Part II reste dans son ADN (surtout au regard de l’instant final) l’histoire d’Ellie. Le rebranding et le changement esthétique pour la jaquette du remake vient accentuer cette logique narrative entre les deux opus.

last_of_us_remake_left_behind_ps5
Scène du remake PS5 issue du DLC Left Behind. // Source : Sony / Naughty Dog

D’ailleurs, on remarquera que même la bande-annonce de la version PS5 met l’accent sur Ellie, et qu’on y trouve un grand nombre d’extraits venant du DLC Left Behind, qui était une aventure solo de l’héroïne.

Comme on sait (depuis un épisode du podcast Script Apart) que The Last of Us Part III est en pré-production, Neil Druckman et Halley Gross ayant déjà écrit les grandes lignes, l’ensemble de The Last of Us commence à avoir un goût de trilogie. Il fait donc peu de doute que le troisième opus sera à nouveau centré sur Ellie, et qu’elle viendra probablement clore son arche narrative : celle de la seule femme connue étant immunisée contre l’épidémie zombie.