Questionné sur sa présence dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness, l’acteur Patrick Stewart, qui incarne Charles Xavier au cinéma, a élaboré un argument surprenant pour balayer cette hypothèse.

C’est un détail qui a été immédiatement repéré par les fans de films de super héros. Dans la bande-annonce Doctor Strange in the Multiverse of Madness diffusée lors du Super Bowl, à la mi-février, une voix off très caractéristique a été décelée : celle de l’acteur britannique Patrick Stewart, qui a incarné au cinéma le fameux Charles Xavier — alias professeur X — dans la saga X-Men.

Il n’en fallait pas plus pour nourrir la théorie d’une arrivée plus franche des mutants dans le Marvel Cinematic Universe (MCU), ce qui est d’autant plus plausible que Disney, qui contrôle Marvel Studios, à l’origine du MCU, a pu récupérer en 2017 la licence X-Men avec le rachat de la 20th Century Fox (et d’autres super-héros, comme les Quatre Fantastiques).

Après tout, avec le multivers qui a été mis en place dans les œuvres récentes du MCU, cela offre aux scénaristes et aux têtes pensantes de Marvel Studios bien plus de latitude pour procéder à des connexions qui paraissaient encore improbables il y a peu. Et qui dit arrivée des X-Men dans le MCU dit intégration des têtes d’affiche de la saga, dont fait partie Patrick Stewart.

Dr Strange Professeur Xavier
Qui fait face à Steven Strange ? // Source : Marvel Studios

Patrick Stewart tente un argument hasardeux pour balayer la rumeur

Sauf que… à en croire l’intéressé lui-même, tout ceci n’est que pur hasard. Ou bête machination : la voix que l’on entend dans la bande-annonce serait celle d’un autre comédien facétieux qui n’aurait rien trouvé de mieux à faire que d’imiter la voix du Britannique pour créer le trouble. Et tout ceci, avec l’assentiment de Marvel Studios et de Disney — ou à leur insu ?

Interrogé à ce sujet par le site Comicbook, Patrick Stewart, alors en promotion pour parler de son rôle de Jean-Luc Picard dans la saison 2 de Star Trek: Picard, a déclaré : « Vous savez, les gens imitent ma voix depuis que je suis monté sur scène il y a 60 ans ». Et il a ajouté : « Donc, je ne peux pas être tenu responsable de ça ». Une ligne de défense pour le moins fragile, pour ne pas dire hors-sol.

Si la vidéo avait été mise en ligne depuis des comptes YouTube tout à fait aléatoires, l’argument aurait pu être entendu : mais tout part au contraire de trailers qui ont été diffusés par les chaînes officielles de Marvel Studios. Et on ne peut guère accréditer la thèse du canular de Marvel, sauf à vouloir ensuite subir le courroux des fans plus tard, une fois le pot-aux-roses découvert.

garfield spiderman
La réaction de la rédaction à l’argumentaire déployé par Patrick Stewart.

La façon dont Patrick Stewart cherche à balayer l’hypothèse de son implication dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness rappelle évidemment la drôle d’insistance avec laquelle l’acteur Andrew Garfield, qui avait incarné Spider-Man dans deux films au milieu des années 2010, jurait ne pas figurer au casting de Spider-Man No Way Home.

Ce précédent, qui a trouvé une résolution dans le long-métrage, très différent de ce qui était pourtant assuré quelques temps plus tôt par Andrew Garfield, fait que, dorénavant, les dénégations comme celles formulées par Patrick Stewart sont bien plus difficiles à croire. En tout cas, cet argumentaire-là peine à peser face aux indices qui vont dans l’autre sens.

Aujourd’hui, une théorie suggère que si Patrick Stewart est bien dans le film, ce serait l’occasion pour Marvel Studios d’intégrer davantage les X-Men à la saga ou bien pour mettre en scène le groupe de super héros le plus secret et puissant de Marvel — en profitant justement du multivers pour faire intervenir d’autres versions de certains personnages.