Blizzard Entertainment a annoncé un nouveau projet : un jeu de survie. Pourtant, les joueuses et les joueurs attendent toujours Diablo IV et Overwatch 2.

La semaine dernière, l’annonce a fait l’effet d’une bombe : Microsoft a officialisé l’acquisition d’Activision Blizzard pour près de 70 milliards de dollars, récupérant au passage le studio Blizzard Entertainment et ses licences phares (Diablo, Warcraft, StarCraft). Et on ne s’attendait pas à ce qu’il officialise déjà un tout nouveau projet.

Dans un communiqué publié le 25 janvier, Blizzard Entertainment indique « s’embarquer dans sa nouvelle quête ». Il s’agira d’un « nouveau jeu de survie pour PC et console » articulé autour d’un « nouvel univers ». Peu de détails ont été partagés mais l’entreprise promet : « Un endroit plein de héros qu’on doit encore rencontrer, d’histoires qui n’ont pas encore été racontées et d’aventures qui n’ont pas encore été vécues. Un vaste royaume de possibilités, attendant d’être explorées. » Lire : le jeu n’est pour l’heure qu’une idée.

Le hic : on attend toujours Diablo IV et Overwatch 2

Nouveau jeu de survie de Blizzard
Nouveau jeu de survie de Blizzard // Source : Blizzard

Blizzard Entertainment a de l’audace

Il faut avouer que Blizzard Entertainment ne manque pas d’audace. On sait déjà que Diablo IV et Overwatch 2, tous deux annoncés en 2019 à l’occasion de la conférence BlizzCon, ne seront pas disponibles avant un petit moment (ils ont été décalés en novembre dernier). À tel point qu’on doute d’un lancement en 2022 pour ce RPG orienté action et le jeu de tir multijoueur. Même l’adaptation mobile de Diablo — sous-titrée Immortal –, à laquelle Numerama avait joué en 2018, n’est toujours pas là. Par conséquent, voir Blizzard Entertainment se lancer dans le développement d’un projet ambitieux est très, très surprenant.

On rappellera aussi que le studio n’a rien lancé d’inédit depuis 2016 (Overwatch). Ces dernières années, il n’a fait qu’empiler les remasterisations ratées (Warcraft III: Reforged) ou plus réussies (Diablo II: Resurrected), entrecoupées d’extensions pour World of Warcraft. Il y a donc de quoi émettre de sérieux doutes sur sa capacité à retrouver un souffle créatif, après la vaste opération recyclage ayant beaucoup trop duré (spoiler : l’entreprise recrute). Il faudra en outre regagner la confiance des fans impatients.

Enfin, n’oublions pas que Blizzard Entertainment doit encore se refaire une image, après une année 2021 au cours de laquelle plusieurs scandales ont éclaté. On peut d’ailleurs penser que l’annonce de ce « jeu de survie » est un levier pour revenir à l’essentiel (le jeu vidéo), sachant que le timing paraît idéal pour le studio. Après le rachat de Microsoft, une fenêtre s’est créée et Blizzard Entertainment n’a pas manqué l’occasion de s’y engouffrer. Bref, c’est de l’opportunisme.