Il est possible de modifier le rendu des couleurs affichées par l'écran OLED de la nouvelle console de Nintendo. Cette fonctionnalité est absente du modèle de base.

À partir du 8 octobre, les fans de Nintendo vont pouvoir découvrir la Switch OLED — nouveau modèle qui s’attache à améliorer le confort quand on joue en mode portable. Son principal argument est l’écran : non seulement il est plus grand mais, en prime, il s’appuie sur la technologie OLED (qui offre des noirs vraiment noirs, accentue les contrastes et améliore le rendu des couleurs). Et figurez-vous que Nintendo a dissimulé une option d’affichage dans les paramètres — repérée par Gamekult et signalée dans son test publié le 6 octobre.

Ladite option est une exclusivité de cette Switch OLED. Elle permet de jouer sur la saturation de l’écran de la console avec deux choix possibles : ‘Couleurs vives’ ou ‘Couleurs standard’ (oui, sans ‘s’). Cette fonctionnalité est cachée dans l’onglet ‘Console’, tout en bas des paramètres, plutôt que dans un sous-menu dédié à l’affichage (comme ‘Luminosité’ ou Thèmes’). Voilà pourquoi il n’est pas évident de trouver cette option qui, pourtant, peut voir une incidence sur l’expérience visuelle.

À quoi sert la saturation de l’écran sur la Switch OLED ?

Par défaut, la Nintendo Switch est configurée sur ‘Couleurs vives’ et on comprend aisément pourquoi : il s’agit de l’option la plus valorisante, avec des couleurs plus pétantes, voire agressives pour certaines teintes (les rouges, par exemple). C’est un spectacle davantage bluffant pour les yeux et il sert à appuyer un peu plus le gouffre avec la Switch normale (équipée d’un simple écran LCD) grâce à un jeu sur la température des couleurs.

Ces deux modes ne sont pas l’apanage de la Switch OLED. Sur d’autres produits équipés d’un écran, on peut modifier le rendu des couleurs. C’est par exemple le cas des smartphones conçus par Samsung, qui proposent un rendu ‘Vif’ (équivalent de ‘Couleurs vives’) ou ‘Naturel’ (équivalent de ‘Couleurs standards’). Sur un téléviseur, on peut régler encore plus finement l’image, en jouant sur tous les éléments qui la composent.

Une option cachée dans les menus de la Nintendo Switch OLED

Cette comparaison ci-dessous va vous aider à comprendre de quoi il s’agit, quand bien même la différence peut paraître subtile :

Couleurs vives Couleurs standards

Concentrez votre regard sur le logo Nintendo Switch Online (entouré sur nos captures comparatives). Avec l’option ‘Couleurs vives’, le rouge ressort beaucoup plus — ll brillerait presque jusqu’à baver un peu. À l’inverse, le paramètre ‘Couleurs standards’ fait un peu moins ressortir le rouge. Quel est le meilleur choix ? Cela dépend bien évidemment de la sensibilité de chacun. En termes de justesse colorimétrique, ‘Couleurs standards’ peut s’avérer un cran au-dessus dans certains jeux. On pense à The Legend of Zelda : Breath of the Wild, où l’herbe pourrait être un peu trop vert fluo avec ‘Couleurs vives’. Ce mode sera plus à son avantage dans Metroid Dread, un jeu très sombre qui a besoin de faire ressortir des détails.

Nintendo Switch OLED // Source : Louise Audry pour Numerama

En bref, il peut s’avérer judicieux de passer d’un mode à l’autre en fonction des jeux. Les directions artistiques plus réalistes seront moins dénaturées avec l’option ‘Couleurs standards’, quand celles plus tape-à-l’œil auront peut-être besoin d’un rendu plus dynamique et artificiel (c’est le cas de Metroid Dread).

Il s’agit donc plutôt d’un choix au cas par cas, sachant que passer d’un mode à l’autre ne prend qu’une poignée de secondes (la console ou le jeu n’ont pas besoin d’être redémarrés).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo