Iki, la nouvelle île de Ghost of Tsushima (disponible dans l'extension), est peuplée de nombreux animaux mignons. On n'a pas résisté au plaisir de faire un album photo.

Les fans de Ghost of Tsushima ont une nouvelle île à explorer. Grâce à une extension disponible dans la version Director’s Cut (PS4 et PS5), Jin Sakai fait cap sur Iki. Cet environnement sauvage est peuplé de petits animaux très mignons, lesquels participent de près ou de loin à l’aventure. Au point qu’ils deviennent vite une source de divertissement à part entière. Entre deux objectifs principaux, on a vite fait de courir après un petit chat dans l’unique but de le caresser.

Il y avait déjà des animaux mignons sur l’île de Tsushima : des renards dont il fallait trouver la tanière pour débloquer des améliorations. Iki reprend donc ce principe, mais en ajoutant un mini-jeu qui consiste à improviser un air de flûte pour attirer un singe, un chat ou un cerf dans certains lieux clés (des sanctuaires). Pour ce faire, il faut bouger la manette — grâce au motion gaming — afin de suivre un chemin prédéfini et d’ajuster la mélodie en conséquence. On se prend très vite au jeu, sachant qu’on est récompensé par un câlin avec un animal. Au-delà des batailles sanglantes, c’est aussi la vie qu’on peut décider de mener dans Ghost of Tsushima. 

Plein d’animaux mignons sur la nouvelle île de Ghost of Tsushima

Des crabes

Oui, il y a des crabes sur cette image // Source : Capture PS5

En arrivant sur la première plage d’Iki, vous remarquerez plusieurs petites formes qui se baladent très rapidement. Il s’agit de crabes, lesquels se terreront dans le sable dès que vous vous rapprocherez d’un peu trop près. Même la mélodie du bonheur n’a pas prise sur eux. Bref, ils n’en pincent pas pour nous.

Des singes

Petit câlin // Source : Capture PS5

Avec leur tête rouge emblématique qu’on peut voir à plusieurs mètres, les macaques japonais peuvent difficilement passer inaperçus. D’apparence espiègles, les singes sont d’abord farouches. Puis, petit à petit, ils deviennent de plus en plus familiers. À noter qu’une quête annexe implique un célèbre pirate dont le fidèle compagnon n’est autre qu’un simien.

Des chats

Ron-ron // Source : Capture PS5

Que serait le monde sans les chats ? Certainement pas grand-chose. En tout cas, les nombreux décors d’Iki en regorgent : ils sont de nature sauvage, bien sûr, et se méfieront d’abord de vous. Mais une fois que vous les aurez un peu apprivoisés, il se montreront beaucoup plus affectueux. Ronronnement et miaulement au programme, pour le plus grand bonheur des amateurs de félins.

Des cerfs

Il a grandi, Bambi // Source : Capture PS5

On passe à une toute autre catégorie d’animaux avec les cerfs. Ceux de Ghost of Tsushima semblent très, très gourmands. Ils ont tendance à se balader à plusieurs, et à se laisser plus facilement approcher que la faune locale. En prime, les cerfs sont attachés à certains vieux souvenirs du héros.

Des oiseaux

Le joli oiseau // Source : Capture PS5

À l’instar des crabes, les oiseaux n’ont pas droit à un sanctuaire à leur effigie. Ce qui ne veut pas dire qu’ils n’ont pas une importance au sein de l’épopée de Jin. En effet, si vous levez les yeux au ciel, vous verrez parfois un sublime volatile jaune doré. Il n’est pas là par hasard : il sert à indiquer un lieu que vous n’avez pas encore découvert.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo