Sony Pictures et Netflix annoncent un deal sur plusieurs années. Le premier autorise le second à diffuser ses futurs films Spider-Man en SVOD.

Avec la sortie de son propre service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), Disney a privé Netflix de la possibilité d’avoir accès au catalogue du Marvel Cinematic Universe (MCU). Le géant du divertissement a en effet décidé de tout rapatrier sur sa nouvelle plateforme, Disney+, afin d’avoir des contenus exclusifs pour rivaliser avec la concurrence. Et cela, même si cela le prive de revenus faciles en louant ses contenus.

Mais le fait est que Marvel Studios n’ait pas la main sur certaines licences. Typiquement, les droits pour l’adaptation de Spider-Man au cinéma appartiennent à Sony Pictures. Et c’est justement cette particularité qui fait aujourd’hui les affaires de Netflix. Grâce à ces droits qui échappent encore à la filiale de Disney (Marvel Studios a été racheté en 2009), Netflix a pu conclure un deal avec Sony Pictures.

Sony Pictures et Netflix vont faire un bout de chemin ensemble

Dans un communiqué paru le 8 avril, Sony Pictures dévoile un accord pluriannuel avec Netflix — il est de cinq ans, selon le New York Times — pour lui donner la priorité pour exploiter en SVOD ses films sortis au cinéma. Le partenariat prendra effet en 2022. Ne sont évoqués que les États-Unis dans l’annonce, ce qui pose la question de l’effectivité du deal ailleurs, et notamment en France.

De fait, plusieurs personnages de Marvel vont pouvoir arriver sur Netflix. Sony Pictures n’ayant de droits que sur Spider-Man, il est question du futur Morbius, qui est un super-vilain, mais aussi des suites de Spider-Man et Venom (un autre super-vilain), ainsi que d’une suite au film d’animation Spider-Man : New Generation. Au-delà, sont aussi cités des suites à Jumanji et Bad Boys, et l’adaptation d’Uncharted.

Il n’est en revanche pas fait mention des trois films de Spider-Man intégré  dans le MCU — Homecoming, sorti en 2017, Far From Home, arrivé deux ans plus tard, et No Way Home, qui doit être diffusé en 2021. Il n’est pas non plus fait mention de Spider-Man : New Generation, ni des autres films autour de Spider-Man. En France, aucun de ces longs-métrages n’apparaît sur Disney+.

Spider-Man : Homecoming // Source : Sony Pictures

Le fait que Disney et Marvel Studios n’aient plus tout à fait la main sur les droits de Spider-Man n’est pas étonnant. À partir de 1993, plusieurs licences ont été cédées à de grands studios : la Twentieth Century Fox a récupéré les X-Men, les Quatre Fantastiques, Elektra et Daredevil. Colombia et Sony ont eu Ghost Rider et Spider-Man. Blade est allé à la New Line Cinema, tandis que le Punisher à Lionsgate.

En 2017, Disney a toutefois réussi à remettre la main sur plusieurs grandes licences avec le rachat de la Twentieth Century Fox, ce qui lui a permis de récupérer les X-Men et les Quatre Fantastiques, entre autres. Des connexions entre les licences ont commencé à apparaître avec Wandavision et on sait que les Quatre Fantastiques sont programmés pour rejoindre le MCU. Au passage, Blade aussi rejoint le MCU.

Un coup pour Disney+

Pour Netflix, c’est un joli coup, bien que certainement très coûteux pour le géant de la SVOD — les montants. ne sont toutefois pas donnés. « Ce nouvel accord s’appuie sur l’accord de sortie préexistant de Netflix avec les films de Sony Pictures Animation pour inclure désormais tous les labels et genres de films Sony Pictures Entertainment », commente simplement Sony.

«  Sony Pictures offrira à Netflix un premier aperçu de tous les films qu’il a l’intention de produire directement pour le streaming ou qu’il décidera ultérieurement d’autoriser pour le streaming, et Netflix s’est engagé à produire un certain nombre de ces films au cours de l’accord », est-il ajouté. Le communiqué évoque un deal exclusif, ce qui ferme la porte à des accords avec d’autres sites de SVOD.

C’est aussi un coup de couteau dans le dos de Disney+, puisque Sony Pictures a choisi de se rapprocher de l’un de ses principaux rivaux. Il s’avère que les relations entre Disney et Sony n’ont pas toujours été au beau fixe, au point de menacer la présence de Spider-Man dans le MCU, avant que les choses ne se calment. Et, de facto, il empêche Disney de réunir tout l’univers Marvel dans un même lieu : le sien.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo