Une juge américaine vient de décider qu'Apple était en droit de bloquer l'application Fortnite de son App Store. Mais ce jugement est préliminaire, en l'attente d'une décision plus permanente.

Epic Games a gagné une bataille contre Apple, mais pas entièrement. La juge américaine Yvonne Gonzalez Rogers vient de décider que la multinationale à la pomme n’avait pas le droit de bloquer Epic Games et son Unreal Engine de tout son écosystème, mais qu’Apple pouvait bien bloquer Fortnite sur son App Store, a rapporté TechCrunch le 25 août 2020. La juge précise que Fortnite pourrait revenir dans le magasin d’application iOS seulement s’il se conformait à ses règles.

Ce jugement reste toutefois préliminaire, rappelle The Verge : il s’agit de prendre une décision pour le mois à venir, qui précède l’audience qui aura lieu le 28 septembre, et qui permettra d’entériner si, oui ou non, Apple est en droit de garder Fortnite loin de son App Store.

Epic provoque Apple qui provoque Epic

L’affaire se déroule en effet en deux volets. Le premier concerne Fortnite, le jeu de construction et de survie édité par Epic Games et qui compte plus de 350 millions de joueuses et joueurs inscrits à travers le monde. Lorsque l’application Fortnite est téléchargée depuis le Google Play Store ou l’App Store sur un smartphone, Google et Apple prélèvent automatiquement 30 % de tous les achats qui seront effectués dans l’application — c’est un contrat, certes contesté, qu’ils appliquent à toutes les apps qu’ils hébergent.

Or Epic Games a décidé, à la mi-août, de se rebeller contre les modalités de ce contrat, et de contourner cette commission en proposant son propre système de paiement in-app, et donc d’enfreindre les règles de l’App Store et du Play Store. Les deux géants de la tech ont répondu dans la foulée en bannissant l’app de leurs magasins virtuels. Sur Android, il est toujours possible de télécharger Fortnite via une APK, mais sur iOS, cela signe la fin du jeu en ligne sur les iPhone et iPad — les nouveaux joueurs ne peuvent plus le télécharger, et les anciens n’auront pas les nouvelles mises à jour.

Fortnite sur iPad Pro 2018 (USB-C) // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Apple n’a pas le droit de bloquer l’Unreal Engine

Apple est cependant allé encore plus loin, menaçant, selon Epic, de refuser l’accès à tous les outils de développement proposés par Epic Games aux développeurs d’ici le 28 août, via son Unreal Engine, qui permet à de nombreux développeurs de créer des jeux et applications. Or la juge américaine a décidé, ce 25 août 2020, que la firme de Tim Cook allait trop loin : « Ce dossier montre que [cette décision] affecterait significativement à la fois la plateforme Unreal Engine mais aussi l’industrie du jeu vidéo en général, dont les développeurs tiers et les joueurs », a-t-elle écrit.

Bien qu’Epic Games ait enfreint les règles de l’App Store, ces problèmes ne concernent pas l’Unreal Engine et les outils de développement proposés. C’est pourquoi la justice américaine a interdit à Apple de répondre à Epic en bloquant son Unreal Engine. En revanche, rien n’a été décidé dans ce sens pour Fortnite.

Le jeu de survie et de construction reste donc pour l’instant introuvable sur l’App Store, et Epic Games ne manque pas de communiquer sur le fait que les joueurs sur iOS ne pourront pas obtenir la grosse mise à jour de la saison 4 du chapitre 2 qui arrive fin août.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo