Un passionné de Nintendo s'est amusé à recréer la bande-annonce de The Legend of Zelda: Breath of the Wild 2 avec des graphismes datant de l'époque Nintendo 64. Nostalgie.

La Nintendo 64 restera à jamais comme la première console à avoir accueilli un épisode de la saga The Legend of Zelda en 3D — d’abord avec Ocarina of Time puis avec Majora’s Mask. Un fan a visiblement eu envie de rendre hommage à la console sortie en 1997 en France avec un remake de la bande-annonce de The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2 comme si le jeu ambitieux tournait sur la Nintendo 64. On ne va pas se mentir, au-delà de la nostalgie, cela pique un peu les yeux.

« La suite de The Legend of the Zelda : Breath of the Wild 64 n’est PAS en développement », se permet de préciser le créateur de cette vidéo très réussie — publiée le 4 octobre 2019. À coup sûr, elle ne manquera pas de raviver quelques souvenirs à celles et ceux qui ont connu les premières aventures en 3D de Link — que ce soit à l’époque ou grâce aux portages (sur 3DS, notamment). 

Breath of the Wild 2 avec les graphismes de la Nintendo 64

Auteur de la vidéo, The Regressor explique que la qualité est volontairement «  mauvaise ». « Si cela ressemble à un défaut ou une imperfection, c’est 100 % intentionnel », ajoute-t-il. Il avoue avoir pris quelques libertés par rapport à la bande-annonce d’origine (notamment la séquence entre 1:04 et 1:08). Par ailleurs, il n’a pas voulu reproduire à l’identique la direction artistique de The Legend of Zelda : Majora’s Mask ou être 100 % en phase avec les capacités techniques de la Nintendo 64. Bref, ce n’est pas la peine de sortir la loupe pour aller chercher la petite bête. 

The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2 sur Nintendo 64 // Source : YouTube The Regressor

Pour réaliser cet exploit, The Regressor a créé des modèles 3D par l’intermédiaire des logiciels Maya 2009 et Photoshop. Il a opté pour une définition de 240 x 320 pixels (ratio 4:3, d’où les bandes noires) avec un framerate aux alentours des 15-18 fps. Pour appuyer un peu plus l’esprit Nintendo 64, il n’a pas lissé l’image ou appliqué un antialiasing (les arrêtes scintillent). On le croit sur parole.

Partager sur les réseaux sociaux