Comme sur le réseau social Vine, fermé en 2016, il est difficile de monétiser des audiences sur TikTok. Ceci est vrai même pour celles et ceux qui ont 3 millions d'abonnés.

Sur TikTok, on peut avoir plus de 3 millions d’abonnés et ne pas réussir à monétiser cette audience. Un créateur surnommé Ricky Chainz a raconté être dans cette situation à Pedestrian ce lundi 1er juillet. Il est toujours obligé d’avoir un emploi en plus de son activité sur l’application.

3 millions d’abonnés en moins d’un an

Ricky Chainz est Australien. Il est plus âgé que la plupart des stars de TikTok, plutôt des adolescents, puisqu’il a 31 ans.

Alors qu’il n’utilise l’application que depuis le mois de septembre 2018 — il était avant sur Musica.ly que TikTok a racheté — il comptabilise déjà plus de 3 millions d’abonnés, à peine un an plus tard. Il doit ce succès à des vidéos humoristiques courtes, où l’on aperçoit parfois sa grand-mère, surnommée « hip-hop grandma » rapper sur du Post Malone.

Ricky Chainz raconte à Pedestrian qu’il s’est inspiré de Vine, un autre réseau social de partage de courtes vidéos fermé depuis 2016. Il a publié ses premières vidéos pour s’amuser mais en moins d’un an, il est devenu une vraie vedette.

Ses cinq vidéos où apparaît sa grand-mère ont fait plus de 500 000 vues chacune. On y trouve aussi des dizaines de milliers de réactions, commentaires ou likes.

Une audience difficile à monétiser

Une telle audience serait aisément monétisable sur YouTube ou Instagram. Mais sur TikTok, c’est une autre affaire. L’influenceur explique qu’il pourrait compter sur des directs durant lesquels ses abonnés pourraient lui faire des dons financiers. Il refuse pourtant, parce que la plupart sont assez jeunes. « Je me sentirais mal de recevoir des dons venant d’enfants », dit-il, regrettant que d’autres utilisateurs ne se posent pas la question de savoir à qui appartient la carte bleue qui sert à financer leur activité. Quant à la publicité, c’est bien simple : les créateurs n’ont pas encore la possibilité de gagner de l’argent avec — des tests sont actuellement en cours.

Pour le moment, Ricky Chainz ne peut vivre donc de son compte, sauf s’il trouve des partenariats suffisamment juteux.

L’application TikTok est très prisée des jeunes. // Source : Montage Numerama / Pixabay

L’application TikTok aurait été téléchargée plus d’un milliard de fois. Elle revendique au moins 500 millions d’utilisateurs mensuels actifs dans le monde.

Le problème est que son modèle économique reste encore à définir. Pour le moment, les dirigeants de l’application se sont probablement plus focalisés sur les divers scandales qui éclataient : l’insuffisante protection des données des enfants, la présence de prédateurs sexuels sur la plateforme et une interdiction temporaire en Inde pour ce motif, par exemple.

La question mérite pourtant de s’y pencher. Vine, que Ricky Chainz évoquait comme une inspiration, était beaucoup critiqué pour le flou de son modèle économique. Des vidéastes avaient demandé à la plateforme de les aider à monétiser leur audience. Plus récemment, Snapchat a compris malgré lui que les vidéos qui disparaissent ne sont pas nécessairement une bonne source de revenus et qu’il devrait trouver d’autres solutions.

À lire sur Numerama : Vous ne comprenez rien à TikTok  ? Voici comment utiliser l’application préférée des ados

Crédit photo de la une : TikTok / Ricky Chainz

Partager sur les réseaux sociaux