Opposé depuis longtemps à la taxe Apple des 15-30 %, Netflix n’accepte plus de nouveaux abonnés sur iPhone depuis 2018. À quelques jours de l’entrée en vigueur du Digital Markets Act européen, le géant du streaming annonce interrompre les abonnements de ses clients qui utilisent l’App Store pour payer. Ils doivent changer de méthode de facturation.

Netflix et Apple ne s’apprécient guère. Depuis plusieurs années, le géant du streaming ne cesse de manifester sa colère vis-à-vis du créateur de l’iPhone. La raison de ce malaise est simple : comme Spotify, Netflix ne veut pas partager 30 % de ses revenus (15 % pour les abonnés depuis plus d’un an) avec Apple. Le géant du streaming juge les pratiques du Californien anticompétitives et milite devant les juridictions du monde entier pour faire cesser ce partage des revenus.

Depuis décembre 2018, Netflix empêche ses nouveaux utilisateurs de s’abonner via un iPhone. Le service de streaming mise sur l’intelligence de ses clients pour qu’ils se rendent d’eux-mêmes sur Netflix.com pour payer, puisqu’Apple lui interdit de faire la promotion d’une méthode de paiement alternative. Depuis le 26 février 2024, d’après The Streamable, les abonnés historiques de Netflix via l’App Store, c’est-à-dire celles et ceux qui se sont abonnés avant 2018, doivent changer de méthode de facturation.

Le site d'assistance de Netflix mentionne le changement, en indiquant que seuls quelques pays sont concernés.
Le site d’assistance de Netflix mentionne le changement, en indiquant que seuls quelques pays sont concernés. // Source : Netflix

Netflix fait tout pour embêter Apple

Depuis plusieurs années, les relations entre Netflix et Apple ne cessent de se dégrader. Alors qu’Apple se considère comme responsable du succès de services comme Spotify et Netflix (c’est en tout cas un argument qu’il met en avant devant les autorités, pour expliquer que l’App Store les a rendus populaires), Netflix fait tout pour aller dans le sens inverse de l’entreprise californienne.

Récemment, Netflix a annoncé qu’il ne comptait pas lancer d’application sur l’Apple Vision Pro, sous prétexte que le produit était trop niche (ce qui peut être surprenant pour un service disponible sur les autres casques VR). Le géant du streaming empêche aussi son application iPad de fonctionner sur Mac, malgré les efforts d’Apple pour rendre cette compatibilité possible. Enfin, Netflix a aussi lancé Netflix Gaming, un concurrent d’Apple Arcade, et refuse d’intégrer ses programmes à l’app Apple TV, à la différence de Prime, Disney+ et Max.

L'Apple Vision Pro et sa batterie portable.  // Source : Nino Barbey / Numerama
L’Apple Vision Pro est un incroyable appareil pour regarder des films… sauf s’ils sont sur Netflix. // Source : Nino Barbey / Numerama

En tant que service de streaming le plus populaire de la planète, Netflix veut utiliser son influence pour peser sur Apple. Son refus d’obtempérer nuit à la qualité des produits de la marque californienne, qui seraient meilleurs avec Netflix. Évidemment, Netflix surveille aussi de près Apple TV+, puisqu’Apple lui vole désormais des programmes originaux.

Netflix va-t-il lancer un concurrent de l’App Store ?

La date de l’annonce de Netflix est-elle une coïncidence, alors que le Digital Markets Act entrera en vigueur le 6 mars ?

Avec le DMA, l’Union européenne force Apple à autoriser Netflix à lancer un concurrent de l’App Store ou, a minima, à proposer une version européenne de son application qui permettrait de payer avec PayPal ou une carte de crédit, avec 0 % de commission. Mais il y a un hic. Pour contrecarrer les plans de ses concurrents, Apple a mis en place une commission au téléchargement, qui forcerait Netflix à lui verser 50 centimes d’euro à chaque installation de son application. Si tous les « téléchargeurs » européens payent, Netflix peut absorber cette taxe. Mais puisque les Américains, les Asiatiques, les Africains et le reste du monde ne pourront pas s’abonner depuis leur iPhone, Netflix risque de perdre de l’argent. En l’état, il est difficile de l’imaginer prendre ce risque. Spotify, qui misait beaucoup sur ce changement, a annoncé y renoncer pour l’instant.

App Store Awards // Source : Apple
Le logo de l’App Store. // Source : Apple

À l’heure de l’écriture de ces lignes, il est difficile d’imaginer Netflix quitter l’App Store, même si le géant du streaming pourrait prendre ce risque si un magasin concurrent de l’App Store voit le jour. Dans tous les cas, la décision de Netflix semble avoir un but : embêter un peu plus Apple, qu’il considère comme son meilleur ennemi.

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !