La Bataille de Winterfell était très attendue. Certaines prophéties qui remontent à plusieurs saisons s'y sont réalisées. Voici lesquelles.

ATTENTION CET ARTICLE CONTIENT DES SPOILERS SUR GAME OF THRONES (ÉPISODE 3 SAISON 8). C’EST ÉVIDENT, MAIS ON PRÉFÈRE PRÉVENIR.

L’épisode de la Bataille de Winterfell, diffusé dimanche 28 avril 2019, était riche en événementsà défaut d’être riche en luminosité. Cet épisode marquait la moitié de la dernière saison de Game of Thrones  : il ne reste à présent plus que trois épisodes pour conclure onze années de bataille pour le Trône de fer.

Plusieurs prophéties se sont réalisées au cours de ce troisième épisode. Voici nos explications.

Arya Stark et les visions de Mélisandre

Ce n’est plus un secret (était-il possible que ça le reste longtemps avec la magie des réseaux sociaux ?), Arya est la grande héroïne de cet épisode. Alors que tout semble perdu, elle se jette par surprise sur le Night King et lui plante une dague dans le torse, le réduisant en mille morceaux.

Les créateurs de la série ont déclaré qu’il savaient depuis au moins trois ans que c’est la petite Stark, passée par un entraînement intensif auprès des Sans-Visages, qui deviendrait (Night) King Slayer. Dans Game of Thrones, il faut remonter jusqu’à l’épisode 6 de la saison 3 pour se souvenir qu’un gros indice avait déjà été donné concernant ce dénouement. La Sorcière Mélisandre, qui fait son grand retour dans la Bataille de Winterfell, rencontrait Arya pour la première fois.

« Je vois quelque chose de sombre en toi. Et dans cette obscurité, il y a des yeux qui me regardent. Des yeux bruns, des yeux bleus, des yeux verts. Des yeux que tu fermeras à tout jamais. Nous nous reverrons. »

Au cours du troisième épisode de la saison 8, Mélisandre rappelle cette phrase à Arya. Elle met en avant les « yeux bleus » (ceux qu’ont les Marcheurs Blancs) et répète une autre phrase culte de Game of Thrones : « Que dit-on au Dieu de la Mort ? Pas aujourd’hui. »  Il s’agit de la phrase préférée de Syrio Forel, l’ancien maître d’armes d’Arya vu dans la saison 1.

Syrio Forel dans Game of Thrones saison 1 // Source : YouTube

Beric Dondarrion et ses sept vies

Beric Dondarrion est un personnage secondaire qui apparaît dès la saison 1 de Game of Thrones. Il meurt dans le troisième épisode de cette saison 8, non sans avoir accompli sa destinée. Le chevalier à l’épée enflammée était déjà mort 6 fois : il a été à chaque fois ramené à la vie par Thoros de Myr, avec qui il a fondé la Fraternité sans Bannières, un groupe qui refuse de prêter allégeance à une maison de Westeros.

Beric Dondarrion // Source : GOT/HBO

Tout au long de la série, Beric a répété qu’il ne comprenait pas vraiment pourquoi le dieu de la Lumière lui accordait le droit de revivre, mais qu’il devait probablement rester en vie pour une cause plus grande que lui. On comprend dans la Bataille de Winterfell que le rôle de Beric était de sauver Arya pour qu’elle puisse tuer le Night King.

Alors qu’elle est à deux doigts d’être dévorée par une armée de morts vivants, Dondarrion et Sandor Clegane (qui est paradoxalement celui qui l’avait tué la sixième fois) lui viennent en aide et lui permettent de s’échapper.

Mélisandre a accompli son œuvre

L’épisode 3 de la saison 8 se conclut sur un plan magnifique de la sorcière Mélisandre qui retire son collier magique, reprend le corps de vieille femme qui est le sien, et meurt dans la neige — probablement de vieillesse — après avoir accompli sa dernière mission.

Au début de l’épisode, elle affirmait à Ser Davos qu’elle ne verrait pas le jour suivant : la Femme rouge savait qu’elle avait un rôle essentiel à jouer pour protéger les humains des Marcheurs blancs. Elle le remplit en agissant à trois reprises :

  • Elle enflamme les armes des Dothrakis pour les rendre plus puissants (bon, ça vaut ce que ça vaut, RIP les Dothrakis)
  • Elle enflamme les barricades en bois qui entourent Winterfell pour protéger le château de l’arrivée des morts vivants. Ceux-ci sont évidemment prêts à se sacrifier pour créer un « pont » pour les autres, après un geste de leur roi.
  • Elle rappelle à Arya à sa destinée : aller tuer le Night King.
Mélisandre dans la saison 6 // Source : Capture d’écran GOT/HBO

Une fois qu’elle a joué son rôle, elle retire le collier qui lui donnait visiblement ses pouvoirs — et lui permettait de garder l’apparence d’une femme jeune — et s’éteint.

Mélisandre et Beric sont tous les deux liés au dieu de la Lumière, ce qui montre que malgré les batailles entre êtres vivants que se mènent les nombreuses maisons de Westeros et d’Essos, une force supérieure semble bien guider les actes et gestes des protagonistes pour qu’une prophétie plus large se réalise.

Partager sur les réseaux sociaux