À la fin de la toute première saison de la série The Mandalorian, une arme étrange fait son apparition à l'écran. Elle sera certainement au cœur de l'intrigue des prochaines saisons. Explications.

La première saison de The Mandalorian s’est donc achevée le 27 décembre aux États-Unis et dans quelques autres pays privilégiés, après huit épisodes diffusés sur Disney+. Et c’est sur une scène très mystérieuse que cette série, qui sera légalement disponible en France en mars 2020, s’est terminée. Une scène qui devrait irriguer la suite du récit : en effet, une deuxième saison est sur les rails et elle devrait être disponible à l’automne 2020.

Mais avant d’aller plus loin, une mise en garde s’impose : la suite de cet article va parler des ultimes instants du huitième épisode de cette première saison. Si vous comptez la voir lorsqu’elle sera accessible normalement dans l’Hexagone, nous vous conseillons de ne pas poursuivre la lecture. En revanche, si vous ne craignez pas les divulgâchis, en tout cas pas ceux-là, alors vous pouvez rester à nos côtés.

C’est de votre responsabilité, maintenant.

Une arme mystérieuse apparaît

À la fin du chapitre huit, donc, intitulé Rédemption, a lieu une bataille aérienne entre le chasseur de primes et un chasseur TIE piloté par le moff Gideon — « moff » est un titre impérial attribué à des fonctionnaires impériaux responsables d’un secteur spatial. Le mandalorien sort victorieux de ce combat : le vaisseau de Gideon est parti en vrille et tout le monde pense que le pilote a péri dans le crash.

Sauf qu’en fait, pas du tout : à travers l’épave du vaisseau jaillit une lame noire étrange, entourée d’un intense halo lumineux. Celle-ci progresse avec facilité dans la carcasse, pourtant faite dans un alliage de titane doté de solides caractéristiques mécaniques, notamment face aux hautes températures. En effet, le métal fond au contact de la lame et on finit par découvrir que c’est Gideon qui la manie.

La lame perce la carcasse du chasseur TIE. // Source : // Source : Lucasfilm

Une arme déjà présentée dans Star Wars

Cette scène fait écho à un passage vu dans l’Épisode I de Star Wars, La Menace Fantôme : dans un des vaisseaux de la Fédération du commerce, Qui-Gon Jinn se sert de son sabre laser pour tenter d’accéder à la passerelle d’un commandement. Le maître Jedi plante sa lame dans la porte blindée le séparant de son but, détruisant progressivement le sas, avant que des droïdes appelés en renfort ne l’interrompent.

D’où une question légitime : cette épée est-elle une sorte de sabre laser d’un nouveau genre ? C’est en fait dans l’univers étendu que se trouve la réponse. Il s’agit du sabre noir, aussi appelé sabre laser mandalorien. Il est visible dans deux séries d’animation, The Clone Wars et Rebels, ainsi que dans une BD, Le Côté Obscur Vol. 15 : Dark Maul – Le Fils de Dathomir. Dark Maul, d’ailleurs, s’en sert.

Le moff Gideon, arme à la main. // Source : Lucasfilm

Une arme a priori unique

La légende dit que cette arme a été créée il y a un millénaire de cela, au cours de l’Ancienne République, par Tarre Vizsla, le tout premier mandalorien à avoir rejoint l’ordre Jedi. Il est dit également que dans la coutume mandalorienne, l’obtention de cette arme ne pouvait se faire qu’en battant son précédent propriétaire au combat. Ce n’est que de cette façon que l’arme passait légitimement d’un combattant à un autre.

Il semble que cette arme soit unique, contrairement aux sabres laser qui ont été construits en d’innombrables exemplaires. En tout cas, les encyclopédies de référence que sont HoloNet et Wookiepedia ne semblent pas suggérer qu’il en existe d’autres. Dès lors, on peut s’attendre à ce que la deuxième saison de The Mandalorian raconte comment Gideon a pu l’obtenir. À moins qu’une copie existe désormais.

En tout cas, c’est un équipement redoutable : il peut se confronter à la lame d’un sabre laser sans difficulté — ce qui est remarquable : rares sont les matériaux à pouvoir s’en sortir indemne. Elle n’émet pas le bourdonnement caractéristique des sabres laser et sa forme est inhabituelle, avec un dos plat et dont le fil de la lame se termine en biseau au niveau de la pointe. Beaucoup de Jedi ont péri à cause d’elle.

Un nouveau casus belli ?

On peut toutefois supposer qu’il s’agit bien de l’arme originelle, car le moff Gideon évoque le siège de Mandalore pendant le règne de l’Empire et, plus particulièrement, la « nuit des mille larmes de sang », un épisode funeste dans l’histoire de cette caste, puisque des centaines de personnes périrent. Qui plus est, le moff Gideon connaît la vraie identité du Mandalorien, indice suggérant son implication dans ce massacre.

Si cette piste est exacte, alors c’est peut-être au cours de ces terribles évènements qu’il a pu mettre la main sur le sabre noir. On peut dès lors supposer qu’un nouvel enjeu va très vite s’imposer au Mandalorien : récupérer l’épée ancestrale de son clan, Gideon ne l’ayant sans doute pas obtenue à la loyale. Et qui sait, peut-être Din Djarin finira-t-il par l’ajouter à son armement de chasseur de primes, déjà bien redoutable.

Le moff Gideon voudra prendre sa revanche. // Source : Lucasfilm

Avant, une super arme spatiale

Pour la petite histoire, le nom de sabre noir a désigné autre chose dans Star Wars. Il s’agit aussi du titre d’un roman de l’écrivain américain Kevin J. Anderson, Le Sabre Noir, mais qui n’a rien à voir avec l’épée mandalorienne. Dans ce livre, dont le récit a été écarté de l’histoire officielle lors du rachat de Lucasfilm par Disney, Luke Skywalker, Leia Organa et Han Solo font face à une toute nouvelle super-arme : le sabre noir.

Il s’agit d’un vaisseau spatial embarquant un superlaser similaire à celui qui équipe l’Étoile Noire. C’est d’ailleurs sans doute ce à quoi fait référence le film Rogue One, puisque ce nom est prononcé par Jyn Erso, l’héroïne, lorsqu’elle explore les programmes secrets de l’Empire. Il s’agit ici très vraisemblablement d’un clin d’œil au roman, puisque le sabre noir était un projet impérial secret.

Partager sur les réseaux sociaux