Lancé en novembre 2013, la Xbox One est aujourd'hui une console mature ayant gommé nombre de ses défauts de jeunesse. Elle propose du choix à l'aube de ses cinq ans, aussi bien en matière de jeux que d'accessoires. On vous aide à y voir plus clair.

La Xbox One a fêté ses cinq ans en novembre 2018. C’est donc peu dire qu’elle s’appuie aujourd’hui sur une belle carrière commerciale en revendiquant un âge avancé dans son cycle de vie, à une époque où les choses vont plus vite qu’avant. On peut même parler de maturité, la console de Microsoft ayant déjà connu deux évolutions : le modèle S a remplacé la toute première version, la déclinaison X est venue se loger tout en haut de la gamme.

C’est déjà un premier choix qui s’offre au futur acquéreur alors que l’on a pas toujours eu cette liberté dans les rayons. Et puis il y a les nombreux jeux qui sont sortis depuis tout ce temps, sans oublier les accessoires, parfois essentiels, qui permettent de profiter d’une bien meilleure expérience en fonction de ses besoins réels.

Voilà pourquoi nous vous aidons à y voir plus clair avec des conseils et recommandations pour bien démarrer une idylle avec sa Xbox One fraîchement acquise. Qu’elle soit S ou X.

Xbox One S ou Xbox One X ?

Au-delà de la différence de prix entre une Xbox One S une Xbox One X, pouvant aller du simple au double, se pose surtout la question de l’équipement actuel — ou à venir — pouvant orienter vers tel ou tel choix. Je possède un téléviseur Full HD et je ne vais pas en changer de sitôt ? Alors la One S suffit. Je compte acquérir un modèle 4K plutôt haut de gamme et souhaite en profiter un maximum ? Optez plutôt pour une One X. Il y a le budget, bien sûr, mais il y a aussi l’exigence, le besoin et la raison.

Xbox One S

Xbox One S

La Xbox One S n’est ni plus ni moins qu’une révision de la toute première Xbox One. Plus petite et élégante, elle se distingue par sa capacité à avaler des disques Blu-ray UHD, ce qui fait d’elle une machine tournée vers l’avenir du côté des fonctionnalités multimédias. Un point confirmé par sa compatibilité avec les formats HDR, pour l’image, et Dolby Atmos, pour le son.

À cela s’ajoute toute une ribambelle d’applications comme Netflix, MyCanal, YouTube ou encore Amazon Prime pour qu’elle soit plus qu’une simple console de jeux vidéo. Dotée d’un upscaling puissant (un point essentiel quand on lui flanque une télé 4K), la Xbox One S représente un excellent rapport qualité/prix et un premier pas solide dans l’univers du gaming.

Xbox One X

Xbox One X

Vendue à un tarif premium, la Xbox One X est le haut du panier en matière de console. Elle est la plus puissante jamais conçue et permet, dans certains cas, d’afficher de la 4K native avec un framerate stable. C’est un produit sans concession qui, dans l’absolu, ne fait pas grand-chose de plus qu’une Xbox One S sinon offrir une image d’une qualité supérieure pour un confort visuel supplémentaire. Elle apparaît dès lors très dépendante du bon vouloir des développeurs et de leur propension à optimiser leurs jeux pour qu’ils s’affichent mieux à la lumière de ressources graphiques bien plus importantes. En bref, une console pour les pointilleux de l’image.


Du choix du côté des manettes

Manette officielle Xbox

Manette Xbox One

On peut reprocher beaucoup de choses à Microsoft, certainement pas la manette qui accompagne sa Xbox One. Si le géant américain avait loupé son premier essai avec la Xbox originale et son pad deux fois trop gros [ndlr : 4 fois trop gros], il a appris de ses erreurs et, aujourd’hui, la manette Xbox One est sans conteste l’une des meilleures du marché malgré l’absence d’une batterie intégrée. Ergonomique, elle se paie en prime le luxe d’être déclinée en de multiples coloris et autres éditions limitées. Vous ne trouvez toujours pas votre bonheur ? Rendez-vous sur le Design Lab pour concevoir l’accessoire — unique — de vos rêves.

Petite précision à garder en tête : chaque console est bien évidemment livrée avec au moins une manette.

Manette officielle Xbox Elite

Manette Xbox One Elite

Pour aller encore plus loin, Microsoft commercialise une manette Elite très bien pensée et, surtout, très bien finie. Prenant place dans une coque de transport rigide, elle s’accompagne d’accessoires de personnalisation hardware. On peut changer les sticks (bombés, concaves, plus longs), choisir la croix directionnelle ou encore modifier la course des gâchettes. Une application est également disponible sur la console pour paramétrer les touches et enregistrer divers profils en fonction des jeux. On parle ici d’un produit pour les experts, soucieux d’avoir entre les mains un pad répondant à la moindre de leurs exigences.

Manette adaptative

Le must de l'accessibilité

Microsoft a décidé de prendre le problème de l’accessibilité à bras le corps en commercialisant une manette spécialement conçue pour les joueurs atteints d’un ou plusieurs handicaps. Elle est pensée pour faciliter la vie des personnes concernées, jusqu’à l’emballage qui s’enlève facilement. Autrement, elle prend la forme d’un pad modulable sur lequel il est possible de brancher plusieurs accessoires qui permettent d’abaisser les barrières et de rendre le jeu vidéo plus accessible à tout un chacun.


Les accessoires essentiels

Abonnement Xbox Live

Xbox Live

L’abonnement Xbox Live est optionnel, mais il apparaît vite obligatoire pour profiter de l’ensemble des fonctionnalités de sa console, à commencer par le jeu en ligne. En outre, il permet d’avoir accès à des réductions exclusives chaque semaine et de recevoir quatre jeux gratuits tous les mois (deux Xbox One et deux Xbox 360 rétrocompatibles).

Les adeptes de l’abonnement ne manqueront pas non plus de souscrire au Xbox Game Pass qui, pour 9,99 euros par mois, offre la possibilité d’accéder à une bibliothèque évolutive de jeux façon Netflix. Bonne nouvelle : toutes les futures nouveautés Microsoft y sont désormais intégrées, comme ce fut le cas pour Sea of Thieves.

Télécommande Xbox

Télécommande Xbox One

La Xbox One et la Xbox One S sont des lecteurs Blu-ray UHD. Mais toujours est-il que la navigation à la manette n’est pas toujours optimale dans les menus, d’où la nécessité, éventuellement, d’opter pour une télécommande. Celle de Microsoft est petite, pratique et va à l’essentiel. En prime, elle est rétroéclairée, un confort non négligeable qui peut aussi s’appliquer aux autres fonctionnalités multimédias (Netflix, etc.).

Le casque audio

Casque Logitech G433

Un casque doit parfois s’imposer dans certaines circonstances : quand on ne possède pas un home cinema digne de ce nom ou lorsque l’on souhaite s’adonner à sa passion lors de sessions nocturnes. Plusieurs constructeurs proposent plusieurs solutions adaptées à ces effets et à tous les prix. Notre choix se porte sur le G433 de Logitech, un casque filaire de milieu de gamme orienté gaming compatible avec un maximum de plateformes.


Par quels jeux exclusifs commencer ?

Forza Horizon 4

Forza Horizon 4

La Xbox One dispose très certainement de la meilleure franchise de jeux de course, déclinée en deux marques distinctes alternant les sorties : Forza Motorsport pour la simulation, Forza Horizon pour l’arcade. Nous avons décidé de retenir le quatrième opus de la licence Forza Horizon. Se déroulant en Grande-Bretagne, il offre un panorama de paysages plus beaux les uns que les autres, une liberté totale, une vraie saisonnalité et un gameplay sans prise de tête. Optimisé pour la Xbox One X, il s’impose par ailleurs comme une véritable vitrine technologique et un porte-étendard de la technologie HDR. Un vrai must have pour en prendre plein les yeux.

Gears of War 4

Gears of War 4

Intimement liée à la Xbox, la licence Gear of War regroupe plusieurs TPS nerveux et jouissifs à la prise en main n’ayant plus rien à prouver et au scénario faisant s’affronter des soldats bourrins et des extraterrestres vilains et pas beaux. Si le quatrième opus, le premier 100 % développé pour la Xbox One, ne réinvente pas la formule, il fait tout bien : beau, spectaculaire, sans fausse note et posant les bases d’un nouveau chapitre. N’hésitez pas à jouer à la campagne solo en coopératif, sachant que Gears of War 4 bénéficie aussi de plusieurs modes multijoueurs compétitifs.

Ori and the Blind Forest

Ori and the Blind Forest

On aurait pu choisir le brillant Cuphead, mais on lui a préféré le tout aussi enivrant Ori and the Blind Forest, auréolé d’une palanquée de récompenses méritées. Sous ses air inoffensifs et sa direction artistique toute mignonne se cache en réalité un jeu de plateforme plus complexe et difficile que ne le laissent supposer les apparences trompeuses. Ô joie, une suite est actuellement en préparation.

Partager sur les réseaux sociaux