Il y a un rebondissement très important dès le premier épisode de The Acolyte, disponible depuis le 5 juin sur Disney+. Il implique Mae, un personnage qui avait déjà été annoncé lors de la promotion de la série. Cette révélation reconfigure les enjeux de la série Star Wars… et fait écho à un thème déjà utilisé il y a 44 ans.

Lorsque la promotion de The Acolyte a débuté, des théories ont vite émergé sur la base des images que l’on pouvait décrypter et interpréter. Le possible retour des Sith, la présence d’un Jedi de la prélogie ou encore la référence à une menace provenant de l’univers étendu « Légendes ». Et il y a aussi ce que les trailers n’ont pas montré.

La série cachait une surprise, qui n’a vraiment été éventée qu’avec la diffusion sur Disney+ des deux premiers épisodes de la série ce mercredi 5 juin. Un secret qui est désormais connu de toutes les personnes à jour du visionnage, et qui, on va le voir, constitue un motif narratif classique et, surtout, très ancien dans Star Wars.

C’est avec L’Empire contre-attaque, film sorti en 1980, que ce thème a fait son apparition dans le lore de Star Wars. Depuis, on l’a revu ponctuellement dans l’univers étendu, avec deux personnages en particulier. Cela fait donc 44 ans que l’on croise ce procédé narratif. The Acolyte le recycle une nouvelle fois, mais en l’approfondissant franchement.

La suite contient des spoilers.

Attention, spoilers !  // Source : Numerama
Attention, spoilers ! // Source : Numerama

Toujours par deux, ils vont : les jumeaux

Dans The Acolyte, on découvre que l’actrice Amandla Stenberg joue deux rôles distincts : elle incarne à la fois Mae et Osha. Osha est une jeune femme agréable et enjouée, qui a un temps suivi l’initiation Jedi, avant de quitter l’ordre pour mener une autre vie. Mae, au contraire, est bien plus ténébreuse. Elle est d’ailleurs à l’origine de deux meurtres chez les Jedi.

Toutes les deux ont une sensibilité à la Force, plus prononcée chez Mae qui de toute évidence puise en partie dans le côté obscur pour commettre ses méfaits. Mais ce n’est pas la seule chose à retenir : Mae et Osha sont deux sœurs, deux jumelles. Elles descendent de la mère Aniseya et portent en conséquence son nom : Mae et Osha Aniseya.

Luke Leia
Ils l’ignoraient, mais ils étaient frère et sœur. // Lucasfilm

Ce lien de parenté entre Mae et Osha n’est pas du tout une première dans Star Wars. Il a déjà été installé quatre décennies plus tôt dans L’Empire contre-attaque, puis approfondi davantage dans Le Retour du jedi (1983) et La Revanche des Sith (2005), avec les personnages de Luke Skywalker et Leia Organa.

Alors que The Acolyte a choisi de mettre en scène des jumelles, la trilogie originale a opté pour un frère et une sœur séparés à la naissance. Luke a été confié sur Tatooine à Owen et Beru Lars, sous la supervision d’Obi-Wan Kenobi, tandis que Leia a vécu sur Alderaan dans la famille Organa. Aucun ne connaissait l’existence de l’autre.

Comment s’abonner à Disney+ pour voir les films Star Wars

Disney+ est disponible en France  :

Il y a évidemment des différences entre les deux duos : Luke et Leia vont se « découvrir » véritablement à l’âge adulte (ils avaient été évidemment cachés et séparés l’un de l’autre en raison de la trajectoire de leur père, devenu un sinistre sombre seigneur vêtu de noir). Et, surtout, aucun des deux n’a jamais basculé dans le côté obscur.

Mae et Osha, elles, ont conscience de leur lien familial. En outre, elles ne sont pas séparées : elles vivent ensemble depuis leur naissance dans une même communauté. En revanche, si Osha semble ouverte à l’idée d’être une Jedi et présente un caractère jovial, Mae est déjà sur la pente glissante — en témoignent plusieurs scènes avec elle.

Jaina, Jacen et le tragique

C’est dans l’univers étendu, devenu Légendes, que l’idée de jumeaux ne suivant pas la même destinée va surtout être développée, en profitant du couple formé par Han Solo et Leia Organa. Les deux protagonistes vont mettre au monde trois enfants, dont deux jumeaux : une fille, Jaina, et un garçon, Jacen.

Ces deux personnages n’appartiennent plus au canon de Star Wars depuis 2012. Cependant, les romans ont construit progressivement une très vive opposition entre Jaina et Jacen. La jeune femme a été formée pour être une Jedi et est restée du côté clair de la Force. Pour le jeune homme, cela ne s’est pas bien passé : il a fini par devenir un Sith.

Source :  Legacy of the Force: Invincible
Jaina contre Jacen. // Source : Legacy of the Force: Invincible

Jacen deviendra Dark Caedus et sèmera la mort et la désolation autour de lui : il tuera notamment l’épouse de Luke Skywalker et tortura son fils (Ben Skywalker). Cette dérive terrible sera finalement stoppée par Jaina, lors d’un duel à mort contre son frère. Des trois enfants de Han et Leia, il n’y aura que Jaina qui aura survécu.

On retrouve un peu de Jaina et de Jacen dans le duo formé par Osha et Mae, même si l’on ignore pour l’instant de quelle manière l’intrigue va se résoudre — Numerama a vu seulement les quatre premiers épisodes en avant-première. On se doute que la cinéaste Leslye Headland, qui se dit férue de l’univers étendu, connait bien cette histoire entre Jaina et Jacen.

En raison de leurs liens, Mae et Osha ont une connexion dans la Force et « communiquent » à travers le temps et l’espace. Cela fait écho à une scène célèbre de L’Empire contre-attaque. Luke Skywalker, défait par Dark Vador dans la Cité des Nuages, appelle à l’aide Leia, qui n’est pas à proximité. La jeune femme perçoit sa détresse et vient le récupérer.

Une nouvelle dyade de Force ?

Cette liaison à travers le temps et l’espace a été mise en scène au cours de la postlogie, avec L’Ascension de Skywalker, long-métrage de 2019. C’est ce qu’on a appelé la « dyade de Force », qui a concerné ici Rey et Ben Solo (le fils de Han et Leia). Rey et Ben ne sont pas frère et sœur, mais il y avait cette fois l’opposition entre la lumière et les ténèbres.

Rey a évolué dans le côté clair de la Force tandis que Ben Solo a suivi un chemin rappelant celui de Jacen. Il connaitra lui aussi un destin tragique, mais avec une rédemption finale. Rey va en effet parvenir à le ramener vers la lumière au crépuscule de sa vie. Peut-être que The Acolyte sera l’occasion de creuser ce concept de dyade de Force.

Ben et Rey
Ben et Rey. // Source : Lucasfilm

The Acolyte a clairement plusieurs options à disposition pour proposer un final épique et plein d’émotions. Il reste à savoir si Leslye Headland puisera dans ses diverses possibilités : dyade de Force, duel fratricide, rédemption finale… ces chemins sont prometteurs. À moins que la showrunneuse ne tente quelque chose d’inédit.

Star Wars n’est en tout cas jamais meilleur qu’au moment de convoquer le tragique dans son récit : Andor, Rogue One, L’Empire contre-attaque, ou bien le duel final dans La Revanche des Sith entre les deux « frères » qu’étaient Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker en sont les plus éclatants exemples.

Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.