Horizon Forbidden West est sorti à la fois sur PS4 et PS5. Et, comme on pouvait s’y attendre, la plus ancienne des consoles de Sony a tiré le jeu vers le bas.

Contrairement à ses ambitions initiales, Sony a opté pour une transition plus douce entre la PS4 et la PS5. À l’origine, la multinationale voulait offrir un maximum d’exclusivités à sa nouvelle console, avant d’être rattrapée par la réalité. En 2020, beaucoup de personnes jouaient encore sur PS4, tandis que la pénurie de composants a empêché les stocks de PS5 d’être conséquents. Voilà pourquoi des jeux comme Horizon Forbidden West sont sortis à la fois sur PS4 et PS5, alors que ce titre développé par Guerilla Games aurait pu constituer une belle vitrine technologique de la PlayStation 5.

La PlayStation 4 a-t-elle tiré Horizon Forbidden West vers le bas ? À en juger par la beauté graphique de la version PS5, on pourrait être tenté de dire que non. Mais, de récents propos de Guerilla Games sous-entendent que les développeurs ont dû se brider pour assurer des performances acceptables sur PS4 — y compris en termes de gameplay. Et figurez-vous que les phases aériennes, plus évoluées que dans Horizon Zero Dawn, et sous-marines, ont bien failli passer à la trappe.

Horizon Forbidden West // Source : Capture PS5
Horizon Forbidden West. // Source : Capture PS5

Bien sûr que la PS4 a tiré Horizon Forbidden West vers le bas

C’est lors d’un long entretien avec Games Industry publié le 12 juillet 2023 que Guerrilla Games a évoqué les difficultés de développer un jeu à la fois sur PS4 et PS5 avec des ambitions élevées. Les limitations techniques de la console lancée en 2013 ont forcé les développeurs à faire des sacrifices, ou à trouver des astuces. Le cas des portions aériennes et sous-marines est parlant. Comme l’explique Jan-Bart van Beek, directeur du studio : « Elles représentaient un immense défi technique. Jusqu’au dernier moment, on pensait que la PS4 ne pourrait pas encaisser. On s’est alors dit, ‘Devons-nous tout retirer du jeu ? Ce serait un sacré fouillis’, mais on a réussi à tout faire marcher. On a sacrifié quelques codeurs auprès des Dieux. » 

À travers ces propos, on comprend que la version PS4 de Horizon Forbidden West a été un sacré casse-tête pour Guerrilla Games. Et, si l’entreprise reste fière du résultat, on n’ose imaginer toutes les idées qui ont dû être abandonnées pour que tout puisse correctement rentrer. On notera d’ailleurs que l’extension Burning Shores n’a pas été proposée aux propriétaires d’une PlayStation 4. Sur le PlayStation Blog, une justification avait été partagée : « Notre vision était particulièrement ambitieuse, aussi bien d’un point de vue technique que créatif. Nous avons donc dû prendre la difficile décision d’axer nos efforts sur l’élaboration d’une expérience inoubliable exclusivement pour la console PlayStation 5. » Bref, Guerrilla Games voulait aller plus loin.

De son côté, Insomniac Games s’est posé beaucoup moins de questions avec Ratchet & Clank: Rift Apart, qui n’est pas sorti sur PS4. Le studio avait besoin de la technologie SSD pour satisfaire ses besoins créatifs (notamment des passages instantanés d’un décor à un autre). La version PC du jeu a prouvé que l’utilisation d’un simple disque dur, moins rapide, peut poser problème. Là encore, la PlayStation 4 aurait nivelé le jeu par le bas. Bref, il était temps de tirer un trait sur l’ancienne génération, ce qui est plus que jamais d’actualité en 2023.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.