Le fonctionnement des saisons de Diablo IV pourrait agacer les joueuses et les joueurs qui ont investi des dizaines d’heures depuis le lancement. En cause ? Une mécanique qui propose de recommencer du début avec un autre personnage.

« Un gros non merci, le jeu est vraiment pas fun à farm. Grosse déception pour moi ce endgame, je m’attendais à bien mieux, là, c’est juste plat et répétitif » : comme beaucoup de fans, Isabella Basso est irritée par la tournure que pourrait prendre Diablo IV à l’amorce de la première saison. Quand cette grosse mise à jour sera disponible, il sera a priori nécessaire de recommencer un personnage de zéro pour profiter des contenus saisonniers.

Des témoignages inquiets de ce genre, on peut en trouver plusieurs sur la toile. Sur Reddit, kasikzc déplore : « En tant que père, j’ai environ 2 à 3 heures par jour pour jouer et cela prend du temps de compléter chaque région. Devoir le faire à chaque saison est ennuyant et démotivant ». D’autres s’alarment devant tout le travail qu’il va falloir refaire à chaque saison.

Des inquiétudes auxquelles la société américaine Blizzard devrait répondre lors d’un évènement organisé ce vendredi 16 juin. À cette occasion, des précisions doivent être apportées sur le fonctionnement précis des saisons de Diablo IV.

Le barbare dans Diablo IV // Source : Blizzard Entertainment
Le barbare dans Diablo IV. // Source : Blizzard Entertainment

C’est comme ça que fonctionne une saison dans un jeu vidéo

Des joueuses et des joueurs de Diablo IV qui ont déjà investi des heures et des heures pour créer un personnage puissant craignent donc de devoir tout refaire pour découvrir les futures nouveautés du jeu. Mais c’est comme ça que fonctionne une saison : le but est de renouveler l’expérience et, ainsi, de permettre à tout un chacun de repartir sur un pied d’égalité (Fortnite le fait régulièrement).

Néanmoins, cela ne veut pas dire que votre personnage de base va disparaitre à jamais (un compte Battle.net peut en contenir jusqu’à dix, pour le moment) et qu’il n’y aura plus d’intérêt à le jouer. Diablo IV devrait fonctionner de la même manière que Diablo III, et il est nécessaire de différencier les personnages saisonniers de ceux permanents (sachant que les saisonniers deviennent permanents à la fin de chaque saison). Rien ne vous oblige à tout compléter dans chaque saison.

En revanche, si la perspective d’imaginer une saison comme une toute nouvelle aventure est compréhensible, certains éléments de progression devraient être gravés dans le marbre. Ce sera le cas pour les autels de Lilith, quand ils sont activés, et les montures, quand elles sont débloquées. Ces éléments de progression sont communs à tous les personnages d’un même compte. Il reste à confirmer pour les donjons, les quêtes secondaires et les bastions. Si ces activités sont remises à zéro, alors ce sera également le cas de la progression des régions. D’où l’agacement qui commence à naître.

Pour Blizzard, le endgame de Diablo IV est un enjeu majeur : il doit permettre de rassembler les joueuses et les joueurs les plus fidèles pendant des années, en leur proposant du contenu suffisamment rafraîchissant pour avoir envie de revenir à Sanctuaire encore et encore. Cela se traduira par des extensions, bien sûr, mais aussi des dizaines de saisons successives.

Chaque décision du studio sera donc scrutée, analysée et, éventuellement, critiquée — avec, à la clé, parfois des changements de direction de Blizzard. L’équilibre est complexe à trouver entre la volonté de renouveler continuellement un jeu-service et la nécessité de ne pas gaspiller le temps que la communauté a déjà passé dans Sanctuaire.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !