Vous en entendez parler partout, mais vous n'y comprenez rien. Il n'est pas trop tard. On vous explique, le plus simplement possible, ce qu'est Fortnite, le jeu en ligne le plus populaire du moment.

Vous en entendez parler sans cesse, vous voyez défiler tous les jours des articles sur le sujet, vous savez que tous les ados de votre famille y jouent, vous avez vu des gamins et des joueurs de foot faire un L avec les doigts sur leur front… mais vous n’avez toujours pas vraiment compris de quoi il s’agit. Le jeu Fortnite est un phénomène, vous rabâche-t-on. Mais pourquoi ? Quel est cet étrange jeu vidéo qui est devenu incontournable en moins d’un an ?

À la manière d’un Jamy de C’est pas Sorcier, investis par cette mission de la plus haute importance, nous prenons le clavier pour venir en aide à toutes les âmes en peine qui pensent qu’il est trop tard pour oser poser cette question : «  Mais en fait, c’est quoi, Fortnite  ? »

L’origine

Fortnite est un jeu vidéo gratuit. Il a été développé par le studio Epic Games et est sorti en juin 2017. On peut aujourd’hui y jouer sur quasiment toutes les plateformes : PC, Mac, Xbox One, PS4, iOS (iPhone/iPad) et Nintendo Switch. Il doit arriver sur Android « cet été ».

Le principe

Il existe deux mode de jeu :

  • Save The World  : quatre joueurs coopèrent pour survivre dans un monde envahi par les zombies. À l’origine, c’était le mode principal de Fortnite.
  • Battle Royale : 100 joueurs s’affrontent sur une île. Il ne doit en reste qu’un (ou qu’une seule équipe de 2 ou de 4 joueurs). Ce mode a été ajouté en septembre 2017, très largement inspiré par le succès de PUBG dont il s’inspire ouvertement. Il est désormais bien plus populaire que le premier mode… et que PUBG.
YouTube/Fortnite

Le style de jeu

Fortnite est presque autant un jeu de construction qu’un jeu de survie. Le joueur peut utiliser une pioche pour détruire le décor, récolter des matériaux, et monter ses propres planches pour ériger des tours ou se protéger des assaillants.

Il n’y a qu’une seule carte unique (une île), sur laquelle des armes, boucliers et soins sont réparties aléatoirement à chaque nouvelle partie. Les joueurs commencent tous avec une seule pioche, puis doivent récolter des armes pour pouvoir affronter les autres. Le dernier qui survit (ou la dernière équipe) remporte la partie.

Qui y joue ?

Epic Games a annoncé en juin 2018 qu’il comptait 125 millions de joueurs inscrits, sur toutes les plateformes. Le studio a précisé qu’il y avait 40 millions de joueurs mensuels. Ce n’est pas le jeu vidéo le plus joué au monde actuellement — League of Legends compte 80 millions de joueurs et joueuses par mois), mais c’est le plus populaire, notamment en terme d’engouement sur les réseaux et de communauté.

Sur la plateforme Twitch, où des joueurs se filment en train de jouer et retransmettent leurs parties en direct, Fortnite est le jeu le plus regardé, loin devant les autres, alors qu’il a moins d’un an. Ce 11 juillet 2018, les différentes vidéos en rapport avec le jeu rassemblaient 212 000 spectateurs, soit presque le double de spectateurs de League of Legends.

Twitch

Si on ne connaît pas l’âge moyen des joueurs et joueuses, il n’est pas rare qu’en branchant son micro et son casque, on réalise que l’on côtoie des adolescents, voire des enfants.

Comment on y joue ?

Il faut être équipé d’une bonne connexion internet et d’une machine bien solide (nous avons testé Fortnite sur un Macbook Air de 2017 : impossible d’avoir une expérience fluide, les ralentissements étant trop fréquents). Lire : avec une carte graphique dédiée. Si vous êtes sur ordinateur, il convient d’avoir une souris — notamment pour gérer les constructions et le mode combat en même temps et la précision par rapport à un trackpad.

Sur iPhone ou iPad, c’est plus compliqué. L’interface est trop petite et maladroite pour réussir à atteindre un niveau de jeu potable avec un écran tactile, mais vous pouvez au moins vous plonger dans l’ambiance et faire quelques parties en déplacement.

Sur Nintendo Switch, c’est jouable et agréable. Vous n’atteindrez pas le niveau des gros joueurs (qui sont quasiment tous sur PC avec une souris), mais vous pourrez profiter du jeu et vous amuser sans trop de frustration. Même chose pour les autres consoles.

Fortnite sur Switch. Epic Games.

Comment le studio gagne-t-il de l’argent si le jeu est gratuit ?

Epic Games gagne énormément d’argent grâce à Fortnite  : ils auraient empoché près de 300 millions de dollars rien qu’au mois d’avril 2018. Si le jeu est gratuit (on appelle ce modèle un « free to play »), il existe une boutique en ligne où les joueurs peuvent payer pour changer le look de leur avatar ou de leurs objets.

Mais il est important de noter que payer ne permet pas d’obtenir des avantages dans le jeu. Les améliorations sont uniquement esthétiques : on peut changer les habits de son personnage (des « skins »), le design de son planeur ou de sa pioche, qui sont des outils dont l’avatar dispose par défaut. Si les joueurs et joueuses ne modifient pas leur apparence, ils se voient affecter, de manière aléatoire, un avatar neutre (féminin ou masculin) à chaque nouvelle partie.

Une étude américaine réalisée sur de très gros joueurs en juin 2018 a montré qu’ils étaient 7 sur 10 à avoir déjà dépensé de l’argent dans le jeu. La somme dépensée en moyenne parmi les joueurs américains sondés qui ont payé est de 85 dollars. Ce n’est pas représentatif de tous les joueurs, mais cela montre à quel point les gros joueurs sont capables de mettre autant d’argent, sinon plus, que pour un jeu vidéo grand public classique (prix moyen, entre 40 et 60 €)

Comme l’esthétique pop et acidulée de Fortnite joue beaucoup dans son succès, de nombreux joueurs craquent rapidement pour quelques « v-bucks », la monnaie virtuelle, qui s’achète à partir de 4,99 dollars pour un « pack débutant ».

Pourquoi tout le monde en parle ?

Il est difficile de mettre le doigt sur un seul facteur de succès. Le jeu Playerunknown’s Battlegrounds, lancé avant Fortnite sur le même modèle (100 joueurs s’affrontent), connaît un grand succès mais qui n’est pas de la même envergure que ce blockbuster mondial. On peut toutefois cibler quelques spécificités du jeu :

  • On peut y jouer sur de nombreuses plateformes.
  • Les parties ne durent pas des heures, et on peut recommencer dès que l’on perd.
  • Il y a une logique égalitaire de départ (tout le monde commence une partie avec les mêmes outils) qui donne le sentiment que tout le monde peut l’emporter.
  • L’esthétique est fluo et joyeuse.

Au-delà du fonctionnement-même du jeu, Fortnite est devenu un phénomène médiatique grâce à plusieurs célébrités comme Drake aux États-Unis ou PNL en France, qui ont montré publiquement qu’ils jouaient à Fortnite et donc ont contribué à sa notoriété. Sans compter les footballeurs qui, pour célébrer un but, s’inspirent des danses des personnages de Fortnite… que les enfants vont reproduire à leur tour dans les cours de récré.

Partager sur les réseaux sociaux