Disponible depuis le 24 février 2023 sur Nintendo Switch, Kirby’s Return to Dream Land Deluxe est le portage d’un jeu Wii dans lequel la célèbre bouboule rose étale toute sa mignonnerie.

On vous défie de trouver plus mignon que Kirby. Vous ne connaissez pas Kirby ?! Mais, si : c’est la petite bouboule rose de Nintendo qui adore tout engloutir sur son passage, dans la joie et la bonne humeur. Sa gourmandise lui permet de gagner des pouvoirs qui l’aident dans son aventure, consistant à éviter les pièges et les ennemis dans une série de niveaux. Le 24 février 2023, Kirby revient sur Nintendo Switch avec Kirby’s Return to Dream Land Deluxe, portage d’un jeu Wii agrémenté de quelques bonus.

En réalité, on a trouvé plus mignon que Kirby : Kirby, mais en version méca. Cette transformation n’était pas dans le titre original (comme Kirby sable), et fait partie des quelques nouveautés de Kirby’s Return to Dream Land Deluxe — expérience d’un classicisme certain, mais que les fans de Kirby seront ravis de (re)découvrir. Ici, le héros doit aider Magolor à retrouver les pièces de son vaisseau écrasé sur Dream Land. Un scénario palpitant !

Kirby's Return to Dream Land Deluxe // Source : Capture Nintendo Switch
Regardez-moi ce Kirby dans son costume de robot. :3 // Source : Capture Nintendo Switch

Les mimiques de Kirby sont vraiment à croquer

Kirby est un personnage qui adore manger. Il est capable d’avaler tout ce qui se trouve sur son chemin. Là une banane ou un donut japonais pour regagner un peu de santé, ici un chevalier en armure pour gagner une épée. En mangeant certains ennemis, Kirby peut gagner des capacités spéciales. Il pourra, par exemple, devenir un ninja lui permettant de lancer des étoiles ou carrément se transformer en tornade. De ce côté caméléon naît une multitude de possibilités pour se défendre, mais également pour dénicher certains secrets. Un objet précieux est bloqué par des blocs de glace ? Il suffira de cracher du feu pour les faire fondre et accéder au trésor.

Kirby's Return to Dream Land Deluxe // Source : Capture Nintendo Switch
Kirby et son pote Magolor. // Source : Capture Nintendo Switch

Le méca est vraiment la star des transformations de Kirby. Admirez le look : une bouboule rose portant un casque équipé de canons laser et de propulseurs. Maintenant, prêtez attention à ses mimiques : Kirby semble ultra-déterminé avec son regard menaçant le rendant plus offensif. C’est notre excuse pour signaler à quel point les animations de Kirby’s Return to Dream Land Deluxe sont réussies. Le jeu est loin d’être le plus beau du catalogue de la Nintendo Switch, mais il trouve dans d’infimes détails le moyen d’en mettre plein les yeux. Quand Kirby va dans l’eau, un petit masque de plongée apparaît — et c’est craquant. La direction artistique du jeu est tellement chou, que l’on n’a jamais envie de se débarrasser des ennemis. C’est presque cruel.

Kirby's Return to Dream Land Deluxe // Source : Capture Nintendo Switch
Je ne sais pas vous, mais je n’ai pas envie de taper cet arbre. // Source : Capture Nintendo Switch

Sinon, Kirby’s Return to Dream Land Deluxe est très classique. Il impose une forme de routine quand on y joue. Il n’invente pas grand-chose, et s’appuie sur un gameplay simpliste adapté à tous les publics (on peut activer des aides pour les plus jeunes, voire y jouer à plusieurs). Le challenge n’est pas très élevé, sauf à vouloir ramasser tous les rouages qui permettent de débloquer l’ensemble des défis additionnels.

Digne héritier des premiers épisodes parus sur Game Boy dans les années 90, Kirby’s Return to Dream Land n’avait déjà rien de très surprenant à sa sortie sur Wii. Le suffixe Deluxe, qui indique des contenus supplémentaires, n’y changera rien. Vous adorez Kirby ? Vous allez adorer Kirby’s Return to Dream Land Deluxe. Vous espérez plus d’innovations ? Jouez plutôt à Kirby et le monde oublié, qui transpose les codes de la saga en 3D et qui est, lui aussi, disponible sur Nintendo Switch.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.