L’époustouflant God of War Ragnarök est la suite de God of War, sorti en 2018. Vous avez oublié certains éléments clés de la première aventure ? Pas de panique.

God of War Ragnarök est disponible à partir du 9 novembre 2022, en exclusivité sur PlayStation 4 et PlayStation 5. Plus de quatre ans séparent cette suite très attendue de God of War, chef-d’œuvre de l’ancienne génération.

Vous avez oublié les événements du premier opus ? Vous souhaitez jouer à God of War Ragnarök sans avoir fait le jeu précédent ? Pas de panique : voici la liste des éléments essentiels à connaître avant de se lancer.

Attention, cet article comporte des spoilers sur le jeu vidéo God of War.

Six choses à savoir avant de lancer God of War Ragnarök

Kratos est le même que celui de la précédente trilogie

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le God of War de 2018 n’est pas un reboot total du God of War original, sorti en 2005. Il s’agit d’une réinvention, toujours centrée sur le personnage prénommé Kratos. Il a simplement changé d’univers, passant de la Grèce antique à la mythologie nordique. Son passé n’a absolument pas été occulté ou oublié. D’ailleurs, on rappelle qu’il récupère ses Lames du Chaos à un moment clé. À noter que God of War Ragnarök fait aussi référence à des éléments de l’ancienne vie de Kratos (on ne vous dira rien).

Atreus est Loki

Atreus est le fils de Kratos, qu’il a eu avec Faye. Cette dernière, décédée, avait un ultime souhait : que ses cendres soient emmenées sur le plus haut sommet des Neuf Royaumes. Pendant toute l’aventure, Atreus ignore beaucoup de choses sur qui il est vraiment. À la toute fin de God of War, on apprendra que Atreus est en réalité le Dieu Loki, accessoirement géant.

God of War Ragnarök // Source : Capture PS5
Fils et père. // Source : Capture PS5

Atreus et Loki ont déclenché le Ragnarök

Kratos est venu s’installer à Midgard en espérant avoir la paix, après un passif de violence (il a massacré l’Olympe, pour rappel). C’était sans compter la présence d’Odin, qui veut absolument tout savoir de ce qu’il se passe sur les Neuf Royaumes. Il envoie donc son fils Baldur, principal antagoniste de God of War, pour enquêter. Il finira par perdre la vie. Sa mort n’est pas anodine : c’est l’élément déclencheur du Ragnarök, soit littéralement la fin du monde selon la mythologie nordique…

God of War // Source : PlayStation
La mort de Baldur (et ses lourdes conséquences). // Source : PlayStation

Kratos a peu d’alliés à qui se fier

Kratos et Atreus ont énervé beaucoup de monde. En tuant Baldur, ils ont perdu une alliée de poids : Freya, sa mère, et ex-femme d’Odin. Ils doivent aussi composer avec le désir de vengeance de Thor : ses deux fils, Magni et Modi, y sont passés pendant les pérégrinations du duo (en prime, il est au service d’Odin). Heureusement qu’il reste Mimir, véritable puits de science, et les frères Huldres, Brok et Sindri.

God of War // Source : PlayStation
Les deux fils de Thor. // Source : PlayStation

Trois ans se sont écoulés

Entre la fin de God of War et le début de God of War Ragnarök, trois ans se sont écoulés. Ce laps de temps assez long correspond en réalité au Fimbulvetr, l’hiver qui précède le Ragnarök. C’est ce qui permet de retrouver un Atreus beaucoup plus mature, mais toujours en quête de réponses.

Faut-il jouer à God of War pour apprécier God of War Ragnarök ?

Cela reste préférable, God of War Ragnarök étant la suite directe de God of War. C’est d’autant plus vrai que le jeu disponible sur PS4, PS5 et PC est un véritable chef-d’œuvre (qui a peu vieilli). Vous auriez tort de vous en priver. En prime, God of War installe toutes les bases du gameplay, que l’on prend énormément de plaisir à retrouver dans God of War Ragnarök.

Faut-il avoir joué aux autres God of War ? Pas nécessairement, mais certaines subtilités pourraient vous échapper.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.