Les premières images du remake PS5 de The Last of Us montrent des personnages vieillis. En réalité, ils sont simplement plus réalistes, car beaucoup mieux modélisés.

Après plusieurs rumeurs insistantes et une fuite malencontreuse, Sony a officialisé The Last of Us Part I. Comme attendu, il s’agit d’un remake du chef-d’œuvre de Naughty Dog, d’abord sorti en 2013 sur PlayStation 3. Grâce à la puissance de la PlayStation 5, le studio va offrir un visage flambant neuf à l’aventure post-apocalyptique d’Ellie et Joel.

Les premières images attestent déjà d’un vrai gap visuel entre le The Last of Us d’origine et ce The Last of Part I. Les différences sautent aux yeux, au point que les personnages n’affichent plus du tout le même visage : ils ont l’air beaucoup plus vieux que dans nos souvenirs de l’époque. Cette évolution fait débat parmi les joueurs. « Je n’essaye pas de faire le hater, et je suis l’un des plus grands fans des jeux, mais pourquoi est-ce qu’elle a l’air d’avoir 20 ans de plus dans le remake ? », se demande par exemple Amit Roy, en réponse à un clip vidéo montrant comment Tess a changé. 

Naughty Dog se heurte au réalisme avec le remake de The Last of Us

D’autres commentaires sont beaucoup plus acerbes voire abjects, avec des joueurs qui déplorent le manque de beauté du personnage par rapport au modèle original. « Elle passe d’un 8 à -1 », lance par exemple skankhunt42, qui est donc en train de noter le physique d’une femme virtuelle. Comme si Tess, que Joel et Ellie croisent pendant leurs pérégrinations, n’était rien de plus qu’un objet de fantasme, devenu une femme trop âgée pour séduire. Sauf que les concernés sont totalement déconnectés de la réalité : Tess ne fait pas plus vieille dans The Last of Part I, elle a tout simplement l’apparence d’une personne de son âge — une personne qui, en prime, n’a pas l’opportunité de prendre soin d’elle (on parle d’une apocalypse).

Naughty Dog se heurte finalement à sa volonté de pousser le réalisme bien plus loin dans The Last of Us Part I. À l’époque de The Last of Us, les technologies n’étaient pas suffisamment évoluées pour empiler les détails dans le but d’obtenir un rendu plus authentique. Par conséquent, ce n’est pas Tess qui fait trop vieille dans The Last of Us Part I, plutôt Tess qui paraît beaucoup trop jeune dans The Last of Us. D’après les détails fournis par cette page Wiki, l’héroïne est censée avoir dépassé la quarantaine (elle est née au début des années 90 alors que l’histoire prend place en 2033). Or, la Tess originale ressemble davantage à une femme de 25 ans.

Ce constat de vieillissement accéléré peut également être appliqué à Ellie et Joel, avec la même conclusion : ils font beaucoup plus leur âge (14 ans pour Ellie, près de 50 pour Joel).

Ellie

10 ans 14 ans

Joel

35 ans 50 ans

Le réalisme voulu par Naughty Dog donne naissance à un rendu bien plus précis : des expressions aux détails (poils, rides, défauts de la peau). Tout ressort mieux, ce qui rend les personnages plus humains. Finalement, les retours vis-à-vis de The Last of Us Part I rappellent l’étonnement de certains joueurs devant la pilosité d’Aloy — héroïne de la saga Horizon dont les ambitions visuelles ont franchi un cap avec Horizon Forbidden West. Où quand des graphismes toujours plus fins permettent de découvrir que, oui, les femmes ont du duvet. Elles peuvent aussi vieillir, comme c’est le cas de Tess.