Les abonnés français devront attendre chaque semaine pour un nouvel épisode de The Mandalorian sur Disney+, alors que la série est déjà sortie en intégralité sur la plateforme américaine. Une curieuse stratégie.

« Les épisodes de The Mandalorian seront disponibles de semaine en semaine à partir du 24 mars. » Cette information aurait pu passer inaperçue, glissée à l’intérieur d’une foire aux questions réalisée le 17  février 2020 par le compte de Disney+ France sur Instagram, suivi par moins de 5 000 personnes à ce jour. Elle est pourtant très importante dans la stratégie de lancement de la nouvelle plateforme de vidéo à la demande (SVOD) en France et en Europe.

Disney+ sera disponible officiellement à partir du 24 mars 2020 dans l’Hexagone et quelques autres pays voisins, pour 6,99 euros par mois ou 69 euros l’année.

Baby Yoda dans The Mandalorian // Source : Disney+

The Mandalorian est la première série originale et exclusive de Disney+, tirée de la franchise Star Wars. Elle a servi de produit d’appel très puissant au moment du lancement de Disney+ outre Atlantique et aux Pays-Bas, en novembre 2019. La stratégie de la multinationale était habile : au lieu de mettre en ligne toute la saison d’un coup, comme le font Netflix et un Amazon Prime Video par exemple, Disney a privilégié une diffusion hebdomadaire.

Le mardi 12 novembre, un premier épisode était en ligne. Le vendredi qui a suivi, un deuxième a été ajouté — histoire de faire monter la sauce. Puis la série s’est calée sur un rythme d’un épisode par semaine, mis en ligne le vendredi, jusqu’à fin décembre 2019, qui a permis à Disney+ d’engranger 25 millions d’abonnés sur cette période.

Une inégalité de traitement entre abonnés français et américains

Disney+ a donc décidé d’importer un mode de diffusion similaire en France le 24 mars prochain, bien que ce choix puisse sembler moins approprié maintenant qu’à l’époque. À son arrivée en France, Disney+ aura une période d’essai gratuite d’une semaine. Dans les faits, cela signifie que des potentiels clients pourraient en effet, techniquement, s’abonner la première semaine, binge-watcher The Mandalorian, puis de désinscrire avant d’être prélevés de 6,99 euros.

Disney+ y perdrait donc une partie de son attrait, sachant que ses prochaines productions originales au gros potentiel de popularité (Le Faucon et le Soldat de l’Hiver, puis WandaVision) n’arriveront qu’à partir de l’été 2020.

Mais d’un autre côté, cette décision va à rebours des pratiques auxquelles les plateformes de vidéo à la demande ont habitué leurs abonnés jusqu’ici. Lorsque Netflix met en ligne une série originale, il diffuse la saison en entier, partout dans le monde, de manière équitable. Ici, Disney+ va créer une inégalité de traitement entre certains de ses clients : pendant au moins deux mois, les abonnés américains auront accès à tous les épisodes de The Mandalorian, tandis que les abonnés français n’y auront pas droit — alors qu’ils paient le même tarif mensuel (techniquement, les abonnés US paient même moins car il s’agit de 6,99 dollars).

Cette inégalité est compréhensible en théorie — Disney+ veut mettre toutes les chances de son côté pour attirer et garder des abonnés sur le long terme, et les convaincre de rester pour son catalogue de contenus, plus froids, de ses différents univers Marvel, Pixar ou encore Star Wars. Mais dans la pratique, la décision peut sembler un peu simpliste : on prend la même stratégie, et on recommence. 

Sauf que si cette stratégie semble logique pour les séries à venir (par exemple, diffuser un épisode par semaine de WandaVision, partout dans le monde, au même moment), il semble curieux de tenter de la calquer telle qu’elle lorsqu’il s’agit d’une série déjà sortie en intégralité dans certains pays — et d’ailleurs, dont les épisodes s’échangent déjà massivement sur les sites de téléchargement illégaux.

Dans l’univers de la SVOD, il n’existe à ce jour pas de cas similaire. Netflix diffuse parfois des épisodes de de manière hebdomadaire, mais il s’agit de séries qui ne lui appartiennent pas, comme pour The Good Place  : les épisodes arrivent sur Netflix France au lendemain de leur diffusion sur la chaîne linéaire NBC aux États-Unis.

Disney Plus France // Source : Instagram

À en croire Disney+ France sur Instagram, cette stratégie ne concernera pas que The Mandalorian. « Nous avons prévu de lancer beaucoup de contenus en même temps que nos amis américains. Néanmoins, il pourra y avoir un décalage entre certains pays  », a annoncé le compte officiel. Sera-t-il possible qu’une série originale Disney+ sorte d’abord dans certains pays, et pas dans d’autres ? Le parti-pris serait, encore une fois, difficile à justifier auprès des internautes défavorisés.

Partager sur les réseaux sociaux