N'en déplaise à certains constructeurs, la Chine renouvelle son ambition de développer l'électrique au sein de son parc automobile national. Le gouvernement du pays a annoncé travailler sur une future interdiction des véhicules fonctionnant avec les énergies fossiles.

La Chine affiche ses ambitions en faveur de véhicules plus propres. Bien que cela ne plaise pas à tout le monde — comprenez, la majorité des constructeurs automobiles, à part Tesla — le pays s’engage désormais à mettre fin dans un futur proche à la vente et la production de véhicules fonctionnant grâce aux énergies fossiles. L’objectif est ainsi d’encourager les constructeurs locaux à concentrer leurs efforts sur le développement d’automobiles électriques.

Le 9 septembre 2017, à l’occasion d’un forum automobile organisé à Tianjin, le vice-ministre de l’industrie et des technologies de l’information Xin Guobin a fait savoir que le gouvernement travaillait avec divers organismes régulateurs afin d’établir le calendrier de cette transition vers des véhicules plus verts.

Le plus grand marché mondial

Le gouvernement chinois emboîte ainsi le pas de l’Écosse, qui a fait connaître sa volonté d’en finir avec les véhicules diesel et essence d’ici 2032. Avec plus de 28 millions de véhicules vendus en 2016, la Chine est le plus grand marché automobile mondial. Au sein de celui-ci, le pays cherche à encourager la croissances des véhicules électriques à l’aide de subventions.

De profonds changements dans notre industrie automobile

« Ces mesures apporteront certainement de profonds changements au développement de notre industrie automobile », a déclaré Xin Guobin. Plus largement, ce volontarisme chinois à l’égard des véhicules électriques s’inscrit également dans une lutte contre la pollution de l’air au sein du pays. Pour rappel, cet air pollué est responsable de plus de 4 400 décès par jour.

Le monde compte désormais plus de 2 millions de voitures hybrides ou électriques. La Chine caracole en tête du classement, devant la Norvège, avec plus de 300 000 ventes réalisées en un an.

Partager sur les réseaux sociaux