En 2020, la ville de Liuzhou en Chine devrait avoir changé de visage. Ses futurs 30 000 habitants évolueront dans une agglomération verte et écolo, dont les arbres absorberont la pollution et produiront de l'oxygène, annoncent les architectes chargés du projet.

Mesurer et cartographier la pollution des zones urbaines est une avancée. Mais comment lutter activement contre cette forme de pollution, à l’échelle d’une ville entière ? En Chine, l’idée de construire une sorte de ville-forêt a fait son chemin. Liuzhou Forest City, une agglomération qui regroupera plus de 30 000 habitants, devrait bientôt sortir de terre.

Conçu par le cabinet d’architecture de Stephano Boeri, basé à Milan en Italie, ce projet urbain de grande ampleur a été commandé par la municipalité de Liuzhou. L’objectif est de recouvrir tous les bâtiments (écoles, maisons, hôtels, hôpitaux, bureaux) de végétation.

La ville produira 900 tonnes d’oxygène

Une fois achevée, cette ville verte devrait être en mesure d’absorber près de 10 000 tonnes de CO2, 57 tonnes de produits polluants, et devrait produire environ 900 tonnes d’oxygène. Les architectes estiment que cette nouvelle ville devrait être opérationnelle en 2020.

Stefano Boeri Architetetti

Une ombre subsiste toutefois dans ce tableau idyllique : ce genre de ville écolo pourra difficilement se multiplier sur tout le territoire chinois. En effet, il faut tenir compte du climat pour espérer faire vivre toute cette flore. C’est pourquoi le choix de Liuzhou n’est pas anodin : l’agglomération est rarement confrontée à des températures très froides.

Cette ville verte sera reliée au reste du monde, ou du moins à ses voisins, par des voitures électriques. Pour fonctionner en autonomie, elle sera équipée de panneaux solaires et se fournira en énergie géothermique.

Liuzhou n’est pas la seule ville chinoise qui devrait prendre des couleurs un peu plus vertes dans les années à venir : à Nanjing, la première forêt verticale anti-pollution du pays doit voir le jour en 2018.

Partager sur les réseaux sociaux