La marque chinoise Xiaomi rentre dans la course de l'assistant domestique façon Echo. Avec son Mi AI Speaker, le Chinois espère réitérer sur ses terres le succès phénoménal d'Amazon avec un prix accrocheur : 299 yuans chinois, soit 38 €.

Ce mercredi 26 juillet, le Chinois Xiaomi a dévoilé son enceinte intelligente. Depuis l’Echo d’Amazon, ce type de produit est devenu le nouveau joujou des grandes firmes qui se lancent à la conquête de l’intelligence artificielle pour la maison : Google et Amazon en premier lieu, Apple et son Homepod, ou même Line, au Japon.

Chez Xiaomi, ce n’est pas le goût du risque qui a animé la création du Mi AI Speaker : il ressemble très franchement à un Echo, mais carré plutôt que rond.

L’enceinte promet bien sûr une qualité sonore haut de gamme et une attention permanente grâce à ses six micros. Enfin, le défi le plus important pour la marque était évidemment la question de l’assistant. Xiaomi a choisi de développer sa solution maison, ce qui implique que l’utilisation de l’enceinte dépendra de vos notions de mandarin.

L’assistant est capable de jouer de la musique, de vous indiquer la météo, de vous rappeler votre agenda et de lire les nouvelles. Rien de neuf sous le soleil des assistants. L’IA sera également déployée sur la future version de l’Android de Xiaomi, MIUI 9. À l’instar d’Amazon, l’enceinte Xiaomi accueillera des partenaires souhaitant développer des applications pour l’assistant.

Aidé par son univers de produit déjà très complet, la marque chinoise s’appuie sur le contrôle de son éco-système par l’assistant pour prouver sa performance : il contrôle les MI TV, le Mi Robot Vacuum Cleaner — aspirateur robot — et même les curiosités de la domotique chinoise, qui vont du cuiseur à riz aux rallonges électriques intelligentes de Xiaomi.

Pour le moment en beta, l’enceinte est distribué à 1000 chinois souhaitant aider l’IA à s’entraîner. Après cette session de tests, la firme compte commercialiser en Chine l’AI Speaker pour moins de 300 yuans chinois, soit moins de 40 €.

Partager sur les réseaux sociaux