On l'attendait : trois ans après Amazon et peu après Google Home, Apple se lance dans l'assistant domestique avec un HomePod orienté musique.

Il s’appelle HomePod. Lors de la présentation de son assistant domestique à la WWDC 2017, Cupertino tacle ouvertement à la fois un Sonos qui fait du son correct mais est peu sophistiqué, et un Amazon Echo qui est plus intelligent mais moins mélomane.

Avec une puce Apple A8, 7 tweeters, 6 micros et un woofer dans le ventre, le HomePod est connecté à Apple Music et se commande grâce au traditionnel « Hey Siri » — l’assistante vocale est capable jusqu’à dire qui joue tel instrument dans tel morceau. Le volume du HomePod s’adapte automatiquement à la taille et à la configuration de la pièce dans laquelle il se trouve. Bien évidemment, toutes les fonctions standard d’un Google Home sont présentes, des recherches d’information à la domotique via les appareils HomeKit.


Toujours soucieux de la vie privée, Apple précise bien que le HomePod n’écoutera rien tant que la commande Hey Siri n’est pas prononcée, et n’envoie alors d’information à Cupertino que sous forme chiffrée.

Avec un prix de 349 $ — deux fois plus cher qu’un Amazon Echo — sa livraison est prévue à partir de décembre aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni. Et on se doute qu’il va faire un carton sous les sapins anglophones : chez nous, il faudra patienter un peu plus.

Partager sur les réseaux sociaux