Un site a été mis en ligne afin de tester les capacités de compréhension d'Alexa, l'assistante virtuelle qui équipe Echo, un boîtier conçu par Amazon pour répondre aux questions des utilisateurs.

C’est au mois de novembre 2014 qu’Amazon a dévoilé Echo, un boîtier cylindrique qui sert d’assistant vocal et de centrale domotique pour la maison. Avec ses sept micros, Echo s’est fait remarquer pour sa capacité à écouter en permanence ce qui se passe dans son environnement proche afin de réaliser les tâches qui sont assignées à Alexa, le nom de l’assistante virtuelle qui se trouve à l’intérieur.

Vous vous demandez si ce genre de service est vraiment efficace pour répondre aux requêtes des utilisateurs ? Sachez qu’il est désormais possible de mettre à l’épreuve les qualités de compréhension d’Alexa en vous rendant sur le site Echosim.io. Vous pourrez ainsi vérifier par vous-même le niveau de l’assistante virtuelle… si vous savez formuler vos requêtes en anglais.

amazonecho-675.jpg

En effet, Echo ne saisit que des demandes formulées dans la langue de Shakespeare. Nous avons essayé de lui poser des questions basiques en français (quelle heure est-il ? Quel temps fait-il ?), mais le programme n’a pas été capable de nous répondre. En revanche, il s’est débrouillé avec des questions en anglais, et cela même si notre accent n’est pas aussi satisfaisant que nous le voudrions.

Nous lui avons demandé des nouvelles de la météo, où se situe la France, qui a été élu président de la République, de décrire le Japon et de nous parler de Game of Thrones. À chaque fois, Echo a pu satisfaire nos questions en quelques phrases. On lui a demandé aussi si Alexa comprenait le français : hélas, c’est une réponse négative qui nous a été retournée.

echo2

S’il permet d’avoir une petite idée des performances d’Alexa, Echosim.io n’est par contre pas en situation de donner le plein potentiel du service. En effet, impossible d’évaluer sa capacité à traiter des demandes musicales. Réponse de l’assistante virtuelle : « Amazon Music is not supported for this device ». Et pour cause : Echosim.io n’est pas relié à quoi que ce soit : donc impossible de lancer de la musique.

La conception d’Amazon Echo est l’un des signes démontrant que l’intelligence artificielle est en train de devenir le grand sujet sur lequel les géants du net entendent se positionner au plus vite. Si le spécialiste du e-commerce a acquis une certaine avance en lançant son produit fin 2014, d’autres gros acteurs sont en train d’émerger. C’est par exemple le cas de Google et de son service, Home.

À lire sur Numerama : Google présente Google Home, le concurrent d’Amazon Echo

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés