Pour soutenir la production du moteur et de la batterie des Model 3 dans sa Gigafactory, Tesla va recruter 550 employés et investir 350 millions de dollars dans son usine.

Avec Tesla et SolarCity, Elon Musk a un projet global qui dépasse de loin la simple commercialisation de voitures de rêve. En réunissant ses entreprises, Musk souhaite rendre la conduite énergétiquement neutre par la combinaison des voitures électriques, des panneaux solaires et des batteries pour les alimenter. Mais pour arriver à cela, Tesla a besoin d’une usine pour produire en masse. C’est pour cela que l’entreprise construit sa Gigafactory dans le Nevada qui doit fonctionner à côté de l’usine de Fremont où sont déjà construites les Model S et Model X.

Tesla a annoncé que toute la production de la partie moteur de la Model 3, le prochain véhicule de la marque qui sera commercialisé à partir de 35 000 dollars, se fera dans la Gigafactory. Cela a du sens, dans la mesure où Panasonic et Tesla y ont déjà commencé à produire les batteries de troisième génération qui équiperont les futurs véhicules. Cela signifie que tout ce qui anime les voitures de Tesla sera construit dans le Nevada puis acheminé vers l’usine de Fremont pour l’assemblage avec le châssis.

Tesla va donc investir 350 millions de dollars supplémentaires dans son usine gigantesque et recruter 550 employés qui s’ajouteront aux 1 000 employés à temps plein qui travaillent sur le site. L’entreprise estime qu’à terme, quand l’usine sera complètement opérationnelle, il lui faudra entre 6 500 et 10 000 employés à temps plein pour la faire tourner.

Une création d’emplois qui a été accueillie à bras ouverts par le Nevada. Rappelons que Michel Sapin, en déplacement au CES début janvier 2017, n’a pas manqué de rappeler à Tesla l’intérêt de la France pour les voitures électriques… et les usines qui les produisent.

Partager sur les réseaux sociaux