Interrogé sur l’IA, Steve Wozniak, cofondateur d’Apple, n’y est pas allé de main morte concernant Tesla et la manière catastrophique dont la conduite autonome cherche à tuer ses utilisateurs.

Une IA peut-elle chercher à nous tuer ? C’est oui d’après Steve Wozniak, cofondateur d’Apple, visant spécifiquement celle développée par Tesla pour la conduite autonome. Dans un entretien télévisé diffusé sur CNN le 3 mai, l’intéressé s’est montré assez offensif contre Tesla et a dressé un portrait peu flatteur d’Elon Musk.

Pourtant, la question initiale visait juste à savoir s’il avait déjà discuté avec Elon Musk. Mais si le début de réponse semble assez favorable, les critiques sur les méthodes utilisées par Tesla arrivent assez vite.

Pour lui, l’IA de la conduite autonome Tesla veut carrément tuer les gens

Steve Wozniak a probablement quelques rancœurs contre le constructeur automobile américain, ou simplement contre son fantasque patron. Au point de lancer un sacré pavé dans la marre quand il affirme en direct à la télé : « J’ai vraiment cru en ces possibilités, alors qu’on est très loin de la réalité. Et si vous voulez un exemple criant d’une IA qui déconne, revendique tout et son contraire et essaie de vous tuer à la moindre occasion, achetez une Tesla. »

Interview de Steve Wozniak  // Source : capture vidéo CNN
Interview de Steve Wozniak sur CNN. // Source : capture vidéo CNN

Il est difficile de dire si ses propos sont un peu ironiques ou s’il vise vraiment à taper là où cela fait mal. Comme le rappel le média Electrek, Steve Wozniak a acheté une Tesla Model S peu après son lancement aux États-Unis, en 2013. Il connaît donc bien les produits de la marque pour les avoir utilisés pendant plusieurs années. Malgré son achat, le cofondateur d’Apple confie qu’il n’a jamais eu l’occasion de discuter avec Elon Musk. Après cette interview, on peut douter que cela puisse se faire un jour entre les deux hommes.

Steve Wozniak particulièrement déçu par les promesses de conduite autonome

À l’époque, a-t-il dit dans son interview à CNN, il a été séduit par le discours d’Elon Musk concernant la conduite autonome : « J’ai cru à ce qu’il disait : qu’une voiture traverserait le pays d’elle-même d’ici à la fin de l’année 2016. »

Elon Musk présentant la Model S // Source : capture vidéo Tesla
Elon Musk présentant la Model S. // Source : capture vidéo Tesla

Sauf que, comme beaucoup de propriétaires et d’observateurs, il se rend vite compte que les échéances annoncées par Elon Musk sont toujours repoussées. Il faut à chaque fois attendre un modèle à venir, encore plus évolué que le précédent. Même si aujourd’hui la marque se targue d’avoir une conduite autonome supérieure à celle des autres, la réalité du terrain est tout autre.

Pour autant, tout n’est pas négatif dans les propos qu’il a tenu par rapport à Tesla : « J’admire certaines choses qu’il a faites pour le monde, en nous faisant évoluer vers les voitures électriques. » Steve Wozniak a depuis changé de voiture électrique : il est passé à l’un des concurrents de Tesla en optant pour une Lucid Air en 2022.

Des propos un peu exagérés

Ce n’est pas le premier, et probablement pas le dernier, à s’exprimer contre les promesses de conduite autonome d’Elon. L’un des fondateurs de Tesla a, lui aussi, assez vivement critiqué l’obsession d’Elon Musk pour ce sujet, au point d’en oublier l’intérêt principal de ses voitures électriques.

Le propos de Steve Wozniak reste assez excessif. Malgré les accidents spectaculaires provoqués par des Tesla, les enquêtes ont régulièrement démontré que le système (l’IA) n’était qu’exceptionnellement fautif. S’il est possible d’en douter, la négligence humaine est plus souvent citée comme cause de ces accidents (parfois mortels). Cela ne signifie pas que le système de conduite FSD de Tesla ne pose pas des problèmes dans la manière dont il se comporte sur route ouverte. Les mises à jour successives montrent bien des progrès en la matière, mais pas suffisamment pour faire une confiance aveugle dans les capacités de l’IA développée par Tesla.

Tesla fait de plus en plus fréquemment polémique. Les décryptages à ce sujet se retrouvent aussi dans notre newsletter hebdomadaire. Abonnez-vous à Watt Else, la newsletter gratuite de Numerama, garantie 100 % sans langue de bois sur la mobilité de demain.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !