Elon Musk a annoncé qu'il allait publier la deuxième partie de son Grand Plan pour Tesla dans la semaine.

Mise à jour : la partie 2 du plan est désormais diffusée. Vous trouverez notre article détaillé à cette adresse.

Chaque semaine, Elon Musk nous donne une bonne raison d’apprécier ses paradoxes. Si vous n’avez jamais vu une présentation à la presse du fondateur de Tesla, courez sur YouTube : ses sorties publiques sont des guides pratiques qui associent modestie et humanisme. De l’autre côté, il y a les grandes déclarations, les coups de gueule sur Twitter et l’insolence de l’homme d’affaires qui tient tête à ses investisseurs pour accomplir ce qu’il s’est promis de faire. En quelques mots : sauver l’humanité en résolvant l’un de ses principaux problèmes, à savoir l’accès démocratique et permanent à l’énergie. Tout un programme.

tesla-model-s-23

Mais comme Musk est un homme de son temps, il ne se refuse jamais à un peu de théâtralité. Ainsi, en 2006, le milliardaire écrivait la première partie de son master plan, sorte de feuille de route définissant, à la manière d’un héros de Marvel, sa vision pour son entreprise. Le Tesla-verse naissait alors, il y a dix ans, résumé par son créateur en quelques points :

  • Construire une voiture de sport
  • Utiliser l’argent gagné pour construire une voiture moins onéreuse
  • Utiliser l’argent gagné pour construire une voiture encore moins onéreuse
  • Ce faisant, concevoir un système qui permet de générer de l’électricité propre
  • Ne le dire à personne

 

Mine de rien, la prophétie s’est réalisée. La voiture de sport, c’était la Tesla Roadster en 2008 qui a permis de lancer la marque. En 2012, la Tesla Model S est annoncée et a ouvert la voie à une petite sœur la Model X. En 2016, c’est le troisième point qui est arrivé à maturité avec l’annonce de la Model 3, le plus grand kickstarter de l’histoire. Et le quatrième point n’a pas été laissé de côté : Tesla a présenté ses batteries Powerwall et Powerpack en 2015 pour la maison et Musk a investi dans SolarCity. Un duo gagnant pour le stockage et la production d’énergie solaire.

Maintenant que tout cela est en place, Musk souhaite écrire la suite de l’histoire et a promis de publier le résultat de ses réflexions un peu plus tard dans la semaine.

Difficile d’imaginer ce que le milliardaire a en tête pour Tesla, sa vie ayant été plutôt faite de rebonds que de douces glissades sur un long fleuve tranquille. Si nous devions parier, nous mettrions une bille sur la prochaine étape de la voiture autonome — une voiture réellement sans pilote –, une ouverture de toutes les données et logiciels de l’autopilote pour que l’industrie avance plus rapidement sur la question, des batteries permettant de faire 750 km sans recharge ou encore, sur l’arrivée de Tesla dans le marché des véhicules professionnels. Comme celui des camions.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés