La 89e cérémonie des Oscars s'est déroulée cette nuit à Los Angeles. Si Amazon en ressort définitivement consacré par Hollywood, Netflix n'a pas réussi à s'imposer. L'événement a également été ponctué par une énorme gaffe au moment de l'annonce du meilleur film.

Pour la 89e fois, Los Angeles a accueilli ce dimanche 26 février 2017 la cérémonie des Oscars, célébration annuelle de l’industrie hollywoodienne. La dernière édition a permis de confirmer une tendance déjà décelée : les Oscars préfèrent bien Amazon à Netflix. Le géant de la vente en ligne, qui s’est lancé à l’assaut du septième art il y a quelques années, est reparti avec deux trophées dans son giron, grâce au film Manchester by the Sea : celui du meilleur scénario, et celui du meilleur acteur pour Casey Affleck.

Le pari d’Amazon sur ce film, dans lequel il avait investi 10 millions de dollars, a donc été payant puisqu’il a permis à la firme d’entrer parmi les grands d’Hollywood. Déjà récompensé lors des Golden Globes, Manchester by the Sea confirme la reconnaissance que l’industrie cinématographique est en train d’accorder de plus en plus à Amazon. Le trophée donne également l’occasion à Casey Affleck de sortir encore un peu plus de l’ombre de son frère Ben Affleck, grâce à son rôle d’homme mélancolique obligé de s’occuper de son neveu après la mort de son frère.

Casey Affleck lors de la 89e cérémonie des Oscars. The Oscars

Netflix rate le coche

Quant à Netflix, l’occasion de rafler la statuette du meilleur documentaire avec 13th, le documentaire choc de la réputée Ava DuVernay sur l’incarcération massive des Afro-Américains, lui est passée sous le nez.

Le trophée du meilleur documentaire est revenu à O.J. : Made in America, et ses sept heures consacrées à l’affaire O.J. Simpson. Le film revient sur le meurtre de la femme de l’icône du football américain en 1994, dont le sportif a été accusé. À l’époque, les caméras du monde entier avaient suivi son procès. Le documentaire s’attarde notamment sur les divisions raciales et les tensions entre Afro-Américains et police dans ce contexte judiciaire tendu.

Le géant du streaming vidéo a pu se consoler avec le prix du meilleur court-métrage documentaire, accordé à The White Helmets. Dirigé par Orlando von Einsiedel, le film est consacré au quotidien d’un groupe de volontaires, membres de la Syrian Civil Defense Force (aussi surnommés « Casques blancs »), qui risquent leur vie pour venir en aide aux civils syriens.

La La Land monte par erreur sur le podium

Le moment restera inévitablement gravé dans l’histoire de la cérémonie des Oscars : au moment d’annoncer le meilleur film récompensé, les acteurs Warren Beatty et Faye Dunaway (le duo star du Bonnie and Clyde de 1967) ont fait une énorme gaffe en annonçant la victoire de La La Land… au lieu de celle de Moonlight. L’équipe de la comédie musicale de Damien Chazelle était déjà sur scène en train de faire ses remerciements quand Warren Beatty s’est aperçu qu’il avait récupéré la mauvaise enveloppe, qui annonçait la victoire d’Emma Stone dans la catégorie meilleure actrice.

Malgré un moment d’évidente confusion, c’est donc bien l’équipe de Moonlight qui s’est avancée sur scène pour recevoir le trophée des trophées cette nuit. Face au ciel mauve et aux élans jazzy du Los Angeles de Damien Chazelle, le drame intimiste de Barry Jenkins et sa vision délicate de l’homosexualité dans un quartier difficile de Miami ont finalement séduit le jury.

Partager sur les réseaux sociaux