Xavier Niel est prêt à relancer la guerre tarifaire dans le mobile. À l'occasion de la présentation des résultats financiers de Free, le chef d'entreprise estime avoir une marge de manoeuvre suffisante pour  "diviser de nouveau les prix".

C'est donc sur le terrain des box que Free a choisi de se positionner, en présentant la Freebox mini 4K sous Android TV en début de semaine. L'opérateur a ainsi créé la surprise, puisque l'on attendait en réalité des annonces dans la téléphonie mobile. Une rumeur affirmait même que Free était prêt à proposer un forfait illimité deux fois moins cher, à 9,99 euros par mois.

Celle-ci pourrait toutefois se concrétiser dans les mois à venir.

Au cours de la présentation des résultats financiers de Free pour l'année écoulée, Xavier Niel a évoqué la perspective d'une nouvelle guerre des prix. Et celle-ci pourrait survenir cette année, à en croire les propos rapportés par Le Figaro : "Je pense que sur le mobile, [nous avons la possibilité] de diviser de nouveau les prix. Il faut nous laisser quelques semaines, quelques mois ou peut-être un peu plus".

Actuellement, le forfait illimité Free Mobile est vendu à 15,99 euros par mois pour ses abonnés Freebox, ou 19,99 euros par mois pour ceux qui passent par un autre opérateur pour l'accès à Internet fixe. Jusqu'où Free pourrait-il descendre ? Proposera-t-il à ses clients une offre à 9,99 euros par mois et aux autres – ceux passant par la concurrent – une formule à 14,99 euros par mois ?

C'est une éventualité.

D'après la Tribune, Xavier Niel aurait prévenu ses rivaux de son intention de lancer une "bombe atomique", trois ans après l'arrivée de Free Mobile. "Je vais tout péter, tout mettre à 10 euros", aurait-il ainsi lâché à l'un de ses homologues lors d'une conversation téléphonique. Et, au Nouvel Obs, Xavier Niel a affirmé avoir "volontairement laissé aux concurrents un créneau à 10 euros" pour l'illimité.

( photo : CC BY LeWeb )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés