UN MOIS AUX ÉTATS-UNIS — Quelle carte SIM prendre pour avoir de la 5G pendant ses vacances aux US ? Quel est le meilleur moyen de rester en contact avec ses proches en France ? Oubliez les opérateurs américains, la meilleure solution est française.

Pour 19,99 euros, voire 9,99 ou 15,99 euros si vous avez une Freebox, Free offre ce qui se fait de mieux en matière de forfait mobile, du moins sur le papier.

Le forfait Free Mobile intègre les appels et les SMS en illimités, 250 Go d’Internet en France au minimum et, c’est introuvable chez les autres opérateurs, 35 Go d’Internet depuis plus de 100 destinations, dont l’Europe, les États-Unis, le Canada et la Chine. L’offre semble absolument imbattable, puisque les options « voyage » des concurrents coûtent généralement une fortune (sans parler de la facturation au mégaoctet, qui atteint les 9,24 €/Mo chez SFR, soit quasiment 10 000 euros pour un épisode sur Netflix).

Évidemment, tout n’est pas rose. En France, le réseau de Free Mobile est réputé comme moins bon que celui de certains concurrents, notamment dans les zones peu denses. Certains des choix de Free Mobile, notamment en 5G (le 700 MHz), rendent aussi son réseau moins rapide que celui d’Orange, SFR ou Bouygues. Il s’agit d’un paramètre à considérer avant se d’abonner à Free Mobile en France, puisque son réseau ne correspond pas à tout le monde. En revanche, à l’étranger, Free est ce qui se fait de mieux.

1 mois aux États-Unis avec Free : le meilleur rapport qualité-prix possible

Le saviez-vous ? Il est possible de prendre une carte SIM prépayée chez Free. Sur son site, l’opérateur entretient un réseau de bornes tactiles sur lesquelles on peut souscrire à un forfait Free pour un mois, sans RIB, avant de partir en vacances. On paye au total 29,99 euros, pour 19,99 euros de forfait et 10 euros de carte SIM (et les abonnés Freebox peuvent souscrire une eSIM en ligne pour payer moins cher, sans avoir à se déplacer, avant de résilier au retour des vacances).

Du 27 décembre au 19 janvier, puis du 1ᵉʳ février au 4 février, je suis parti travailler aux États-Unis (après un road-trip dans le désert). Avant le grand départ, je me suis souvent interrogé sur le meilleur moyen de communiquer sur place. Pour les biens de mon test, j’ai souscrit trois offres différentes, afin de les comparer :

  • L’offre Free à 15,99 euros par mois (j’ai une Freebox Delta), avec 35 Go d’Internet officiellement en 4G sur place (j’étais en 5G la plupart du temps).
  • Une offre SFR Red avec les États-Unis inclus, à 18,99 euros par mois, avec 20 Go d’Internet en roaming.
  • Une offre T-Mobile achetée sur place, puisqu’il s’agit de l’opérateur le plus abordable, à… 60 dollars hors taxe, avec de la 5G présentée comme illimité (les débits sont réduits au bout de 50 Go).
Les trois forfaits de ma comparaison.
Les trois forfaits de ma comparaison (la capture ne reflète pas ma consommation sur place, elle a été prise en février). // Source : Numerama

Aussi fou que cela puisse paraître pour un Français, 60 dollars est un excellent rapport qualité-prix aux États-Unis. Les Américains dépassent souvent les 100 dollars par mois pour un forfait mobile, souvent avec un long engagement et plusieurs options payantes (le partage de connexion est rarement inclus). L’offre de T-Mobile est conçue pour les touristes et se veut abordable. Seule chose à prendre en compte : le réseau de T-Mobile est réputé comme le moins efficace aux US. AT&T et Verizon, qui sont plus chers, sont de biens meilleurs élèves.

Justement, c’est ce qu’il y a d’intéressant ici. Avec mon offre SFR et mon offre T-Mobile, j’étais constamment connecté au réseau de T-Mobile. Le forfait T-Mobile offrait quasiment tout le temps de la 5G (parfois avec d’excellents débits, parfois avec de mauvais débits), celui de SFR alternait entre de la 5G, de la 4G et de la 3G, avec des débits souvent inférieurs aux 10 Mbps, puisqu’il a l’air d’être bridé dès que l’antenne est saturée. Mon forfait SFR était utilisable pour dépanner dans Google Maps, mais pas toujours pour partager des photos et des vidéos à mes proches.

La puce Free en haut, la puce SFR en bas.
La puce Free en haut, la puce SFR en bas. // Source : Numerama

Avec Free, mon téléphone switchait automatiquement entre T-Mobile, AT&T et Verizon, quasiment tout le temps en 5G (la plupart du temps chez AT&T). Mes tests de débit ont souvent dépassé les 200 Mbps, avec une qualité de réseau vraiment exceptionnelle, souvent supérieure à celle de la puce T-Mobile. C’est ce qui m’a inspiré le titre de cet article : Free Mobile est beaucoup plus stable aux États-Unis qu’en France, où il m’arrive de traverser des zones sans réseau.

À titre de comparaison, lors d’un précédent voyage, j’avais essayé l’option « Pass Voyage » d’Orange à 29 euros, avec 10 Go inclus. Elle offrait une qualité équivalente à Free, avec un mix entre les opérateurs en 5G, mais avec 3,5 fois de data en moins. Puisqu’il s’agit d’une option payante, il faut ajouter ces 29 euros à un autre forfait, ce qui la rend aussi plus chère.

Vous partez en vacances aux États-Unis ? Abonnez-vous à Free Mobile

Après un mois aux États-Unis, je suis désormais convaincu d’une chose : le forfait Free Mobile est le moyen le plus rentable de communiquer sur place. C’est lui que je prendrais lors de mes prochains déplacements.

35 Go d’Internet est suffisamment généreux pour ne pas arriver à saturation au bout d’un mois (surtout avec le Wi-Fi à l’hôtel), les appels/SMS marchent vers l’Europe et les US tandis que le partage de connexion permet de partager sa 4G/5G avec son ordinateur sans option payante.

Bref, si Free n’est pas toujours le meilleur rapport qualité-prix (certains pays, notamment en Asie ou en Afrique, ont des offres vraiment très abordables), il est ce qui se fait de mieux pour un voyage en Amérique du Nord. Ne vous embêtez pas avec les offres locales, l’opérateur français vous coûtera moins cher pour un meilleur service. Les Américains devraient même en être jaloux.

Source : Numerama

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.