Publié par Julien L., le Mardi 27 Novembre 2012

Le gouvernement interrogé sur une éventuelle scission de Google

Les suspicions sur la neutralité de Google ont fini par gagner l'Assemblée nationale. Dans une question écrite adressée à Fleur Pellerin, une députée veut connaître l'opinion du gouvernement sur une éventuelle scission fonctionnelle du géant du net. L'élue constate que Google est dans une position inédite, lui permettant de gérer seul l'information sur le web, au profit de ses propres services.

Le temps où Google se contentait d'organiser et de hiérarchiser l'information à travers son moteur de recherche est révolu. L'entreprise américaine a depuis longtemps étendu son influence, achetant des startups ici, lançant de nouveaux outils là. La galaxie Google est immense, au point que le groupe américain concurrence de nombreux éditeurs et services qu'il recense par ailleurs.

Évidemment, la situation ne serait pas problématique si Google ne dominait pas la recherche. Or, la firme de Mountain View gère plus de 90 % des requêtes du Vieux Continent. C'est une situation inédite. Google peut décider seul de la manière dont l'information est agencée. Et dans la mesure où la société a des services à promouvoir, pourquoi ne pas les mettre en avant au détriment de la concurrence ?

Google a aujourd'hui la mainmise sur la recherche en ligne et s'en sert d'un levier au service de ses propres intérêts. Croire qu'une entreprise commerciale va se réguler d'elle-même pour la beauté du geste, au nom de son fameux slogan "don't be evil", relève d'une incroyable naïveté. L'algorithme utilisé pour organiser l'information étant secret, il est impossible de s'assurer que le groupe se comporte loyalement.

Comment, dès lors, éviter les conflits d'intérêts où Google est à la fois juge (le moteur de recherche) et partie (éditeur de services) ? La seule piste aujourd'hui viable est la séparation fonctionnelle, puisque le remède proposé par la firme de Mountain View, à savoir le positionnement de son logo sur ses propres outils, est une blague. Ça ne changera rien à la visibilité des concurrents que Google écarte.

En découpant Google, les autorités mettraient un terme à un nocif mélange des genres. Il faut que la recherche de l'information ne soit pas faussée par l'existence d'autres activités, notamment lucratives. C'est une piste avancée par le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy, dans une tribune publiée début septembre dans Le Monde. Car les suspicions d'abus de position dominante sont fortes, surtout en Europe.

Ces risques commencent à être perçus par les parlementaires. Ce mardi, la députée socialiste Sandrine Mazetier a posé une question écrite à Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'économie numérique pour lui rappeler "qu'être écarté ou mal référencé peut donc avoir des conséquences dramatiques pour les opérateurs économiques, qui ont un besoin de trafic pour leur développement".

"Des acteurs français ont dû engager des actions judiciaires devant les tribunaux aux fins d'indemnisation en réparation du préjudice subi, aux motifs de certaines pratiques abusives de Google", rappelle l'élue, qui ajoute que "certaines PME françaises sont en situation de grave péril" à cause, justement, d'un classement devenu défavorable pour elles.

Sandrine Mazetier veut donc savoir quelles meures la ministre compte mettre en place pour de garantir le pluralisme et, en cas de carence des autorités de régulation, si Fleur Pellerin entend prendre des mesures adaptées et proportionnées visant notamment à :

  • séparer les activités de moteur de recherche vers les liens naturels et les activités verticales favorisant les propres contenus du monopole ;
  • assurer la transparence du code de l'algorithme afin d'en finir avec les manipulations et les référencements discriminatoires ;
  • mettre un terme aux pratiques exclusivité.

La marge de manœuvre des autorités françaises et plus généralement des autorités européennes et américaines promet d'être limitée, dans la mesure où Google mobilise d'énormes moyens pour défendre ses intérêts. Et l'entreprise sait recruter dans les plus hautes sphères, à l'image de cette embauche réalisée au sein du Conseil d'Etat lui-même.

Publié par Julien L., le 27 Novembre 2012 à 11h30
 
22
Commentaires à propos de «Le gouvernement interrogé sur une éventuelle scission de Google»
Inscrit le 23/10/2009
313 messages publiés
"assurer la transparence du code de l'algorithme afin d'en finir avec les manipulations et les référencements discriminatoires"

sur ce coup je pense qu'ils peuvent se brosser, c'est légèrement le coeur de google cet algo.
bon courage.
Inscrit le 05/09/2002
2539 messages publiés
Oui enfin c'est surtout que si jamais ça arrivait, ça leur poserait probablement plus de problèmes que ça n'en règlerait... comment tu garantis un algo "transparent" et "sans manipulations" quand tu es en gros le premier demandeur de modifications manuelles de l'algorithme pour faire virer x ou y ou changer des parties de l'algorithme de suggestion ?
Inscrit le 28/11/2008
3161 messages publiés
Don't be evil, qu'ils disaient. Oui il y a bien pire que Google et limite je suis rassuré que ça soit Google avec une telle position de force.. mais en même temps je les hais, surtout à cause de Chrome. Toute concurrence et même scission est vouée à l'échec, tant que Google est utilisé Google dominera une grosse part du web -et de bout en bout.

Utiliser autre chose que le web, peut-être ? "Promenons-nous sur le net, tant que Google n'y est pas.."
Inscrit le 10/06/2011
1063 messages publiés
"Toute concurrence et même scission est vouée à l'échec, tant que Google est utilisé Google dominera une grosse part du web -et de bout en bout."
C'est exactement ce que je me suis dit lorsque j'ai lu cette news.
Inscrit le 10/09/2012
120 messages publiés
"surtout à cause de Chrome" => En même temps, c'est le navigateur le plus réactif, le plus respectueux des standards HTML5 ...

Personnellement, je n'utilise que lui mais si n'importe quel autre navigateur passait devant lui en terme d'efficacité, je switcherai (même si c'est IE)

Le problème de Google, en fait, c'est qu'ils sont trop bons dans ce qu'ils font ...
Inscrit le 08/09/2008
768 messages publiés
Euh, non, Chrome n'est pas plus réactif et respectueux des standards HTML5 (qui n'en sont d'ailleurs justement pas encore, soit dit en passant) que Firefox. Les deux (et c'est pareil pour Opera) évoluent très vite avec ces nouveautés, webkit est en avance sur certains points, Firefox sur d'autres et Opera sur d'autres.

Le seul truc c'est qu'il y a ramassi croissant de pseudo développeurs web complètement débiles qui nous refont le coup d'IE6 en ne définissant les propriétés css avec extensions (utilisées les implémentations avant standardisation) que pour Webkit y compris quand elles existent pour les autres navigateurs (Firefox, Opera, même IE10 des fois)... Forcément quand on code uniquement pour webkit et pas pour les standards, bizarrement les autres navigateurs ça marche moins bien.

On en est d'ailleurs au point ou il y a tellement de mongoliens (*) dans ce genre que l'idée a été soulevée de façon sérieuse de supporter le préfixe -webkit dans Firefox et Opéra...

(*) oui mongoliens, parce que c'est vraiment facile d'ajouter les propriétés préfixées pour les autres navigateurs, même quand ils le supportent pas encore tiens, d'autant que tout web dev un tant soit peu cohérent utilise aujourd'hui sass ou less qui permettent de définir des mixins regroupant en une seule définition tous ces préfixes pour ensuite n'avoir à écrire qu'une seule propriété quand on veut les appliquer.
Et parce que les gens pas complètement débiles sont conscients qu'on vient de sortir (et encore pas complètement) de l'enfer créé avec IE5-6 et l'armada de "développeurs web" qui ont développé non pas pour le web standard, mais pour IE, et que faudrait vraiment être très, très, très con pour recommencer 10 ans après.
Inscrit le 03/12/2013
1078 messages publiés
Google Chrome respectueux des standards? C'est une blague?

Chrome a supprimé le support MathML!!!

http://news.cnet.com/8301-1023_3-57610854-93/google-subtracts-mathml-from-chrome-and-anger-multiplies/

"The MathML code had fundamental architectural issues...that are guaranteed to introduce security vulnerabilities...
Assuming that those issues were resolved, there was still the concern of ongoing ownership.... We don't ship code in Chrome unless we have an owner who is responsible for its long-term viability. Anything less would be grossly irresponsible.
...Fixing the issues would require a significant time investment and deep knowledge of WebKit/Blink layout and rendering. To put it in context, several engineering weeks had already been spent trying to resolve the security issues before we were forced to disable the code."

Bugtracker Google Chrome :
https://code.google.com/p/chromium/issues/detail?id=152430#c50
I really don't understand the reasoning of the Chrome dev team. Clearly we are very far from purist reasoning - in the end of the day MathML is part of the HTML5 specification and should hence be supported by any HTML5-capable browser. And it's not like MathML is "defective by design" and gives you no choice but to abandon it - adoption is way up with Firefox and MathJaX support and the new introduction to EPUB3.

Practical circumstances can motivate delaying Chrome support, or motivate providing it incrementally in an ongoing development effort. But practical arguments such as "a javascript library exists that renders parts of the MathML specification as CSS", can not motivate entirely abandoning Chrome support for MathML.

After all, MathJaX does not come bundled with Chrome and MathML-enabled pages that do not explicitly load MathJaX continue to remain broken for Chrome users (while still valid (X)HTML5). If you are claiming that the Chrome team intends to activate MathJaX on all web pages instead of native MathML support, that would be a more understandable, yet still rather silly, course of action.

Declaring that Chrome shouldn't support MathML because you could in principle find a Javascript library instead, is not in any way a meaningful justification (why bother implementing any of HTML5? You could just let some Javascript library render your SVG via CSS or compile it down to a PNG, and so forth for the other features that don't need security considerations).

Chrome goes out of its way to provide a native PDF-viewer. At the same time, the ISO 32000-2 specification is expected to have support for MathML tagging of formulas in PDF documents. Math publishing is moving forward with MathML as its foundation. The reluctance for Chrome MathML support keeps striking me as counter-intuitive.
Test MathML :
https://developer.mozilla.org/en-US/docs/Mozilla/MathML_Project/MathML_Torture_Test
[message édité par nopassaran le 17/12/2013 à 08:40 ]
Inscrit le 15/04/2010
889 messages publiés
Choisir entre un "networld" avec ou sans Google, ce n'est, ni plus ni moins, que choisir entre la peste et le choléra.
Inscrit le 15/12/2008
203 messages publiés
C'est à mourir de rire à lire
Inscrit le 18/03/2011
38 messages publiés
Ancien PDG de la SNCF, qui est le/la nouveau(elle) ?
Inscrit le 16/06/2009
10122 messages publiés
Mindo (Rédacteurs Numerama) le 27/11/2012 à 13:02
My bad, c'est corrigé (je pensais alors à Louis Gallois, à tort) !
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
Ne surtout pas louper le dernier lien proposé par Julien :
http://www.lemagit.f...stes-en-france/

Ceux qui s'intéressent à l'état de déliquescence très avancé de la République et de la Démocratie, et aux manières de réinventer les institutions et les pratiques, apprécieront cet élément là aussi, en plus des délires du CSA, ou de la Hadopi, ou du gouvernement, ou du Parlement, ou etc, ou même du Conseil Constitutionnel maintenant carrément le fond est atteint.
Inscrit le 10/07/2008
3297 messages publiés
On va imposer une mission de service public à une entreprise étrangère. Avec pour obligation de "bien référencer". Ce gouvernement est un festival du rire.
Inscrit le 18/10/2008
1878 messages publiés
N'est-ce pas ? Je pense exactement la même chose, mais tu l'as dit bien mieux que je n'aurais su le faire.
Inscrit le 14/07/2004
7775 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 27/11/2012 à 14:02
+1
Inscrit le 20/01/2012
165 messages publiés
Pareil, ils sont vraiment à l'ouest niveau informatique nos députés c'est grave :/
Inscrit le 20/04/2012
25 messages publiés
Quelqu'un aurait-il l'amabilité de m'expliquer comment le gouvernement Français veut démanteler une entreprise Américaine ?
[message édité par ya54 le 27/11/2012 à 18:25 ]
Inscrit le 14/07/2004
7775 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 27/11/2012 à 22:44
+1

Ils arrivent meme pas à se faire respecter des entreprises francaises...
Inscrit le 03/12/2013
1078 messages publiés
C'est bien du niveau de ce gouvernement : incapable de construire, ils veulent démanteler.
Inscrit le 06/04/2011
3910 messages publiés
ya54, le 27/11/2012 - 18:24
Quelqu'un aurait-il l'amabilité de m'expliquer comment le gouvernement Français veut démanteler une entreprise Américaine ?

Avec Hadopi
Inscrit le 04/09/2002
2804 messages publiés
on est nul en france, et donc on essayer de réguler ce qui ne peut l'être.

proprement lamentable...
Inscrit le 30/11/2012
1 messages publiés
1 an pour mettre France.fr en ligne, ils peuvent leur filer sans risque l'algo..ils vont mettre 4 siecles avant de le comprendre...
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Novembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9